Logicomix (Doxiadis & Papadimitriou & Papadatos)

Logicomix
Doxiadis – Papadimitriou – Papadatos © Vuivert – 2010

Je ne souhaite pas vous induire en erreur sur la présentation de cet ouvrage. Car si la lecture est fluide, l’exercice de présenter cet album est chose beaucoup plus complexe ! C’est pourquoi, je reprends le synopsis intégral du site de la série :

« Le roman graphique Logicomix embrasse une période de soixante années. Il tire son inspiration d’une quête épique, celle des fondements des mathématiques.

Ce fut une aventure intellectuelle héroïque. La plupart de ses protagonistes ont payé leur savoir d’immenses souffrances personnelles ; certains y ont perdu la raison. Ce livre raconte leur histoire d’une manière vivante, complexe et accessible à la fois. Il relie les combats philosophiques aux tumultes psychologiques ainsi qu’aux grands événements historiques et aux conflits idéologiques qui les ont suscités.

Le rôle du narrateur incombe au plus éloquent, au plus fougueux des protagonistes du récit, Bertrand Russell, éminent logicien, philosophe et pacifiste. C’est à travers ses yeux qu’on assiste aux émois de grands penseurs comme Frege, Hilbert, Poincaré, Wittgenstein ou Gödel, c’est à travers son propre engagement passionné dans cette quête que tous les fils narratifs de celle-ci se rejoignent ».

Faste programme, une bande dessinée sur les Mathématiques.

Inspiré de faits historiques et en s’appuyant sur une période de la vie (de 1878 à 1939) du logicien et philosophe Bertrand Russell, les auteurs développent leur récit sur un sujet atypique : « la quête de la vérité scientifique absolue ». Dans cet ouvrage, tous les héros sont des logiciens (vous pouvez prendre connaissance des principaux protagonistes sous l’onglet « Personnages » de cette page). L’histoire mêle deux périodes : la première dans laquelle les auteurs de Logicomix se mettent en scène et réalisent l’album « en temps réel ». On assiste ainsi à leurs échanges, au réajustement permanent de l’intrigue, à la manière dont certaines références vont être utilisées pour être injectées dans l’histoire…

Pour le lecteur, l’album débute au moment où Christos Papadimitriou rejoint l’équipe de Logicomix et devient ainsi co-scénariste, en collaboration avec Apostolos Doxiadis. Premier constat : il ne pouvait y avoir que des passionnés de mathématiques pour imaginer une histoire comme celle-ci. La seconde période du récit englobe les années 1880 à 1939, ce qui nous permet de suivre le personnage principal – Bertrand Russell – dès ses 6 ans. C’est l’âge où il s’installe chez ses grands-parents paternels. Il doit supporter le caractère acariâtre et autoritaire de sa grand-mère. Si cette dernière se charge de son éducation religieuse, elle confie l’éducation scolaire de son petit-fils à des précepteurs. Bertrand n’aura donc pas l’occasion de côtoyer d’autres enfants en revanche, en 1883, il fait la connaissance d’un Professeur de Mathématiques. Cette rencontre, et les apprentissages qui en découlent, vont changer la vie de Russell… il a trouvé sa vocation. C’est pour nous, lecteur, l’occasion de découvrir son parcours (privé, professionnel et idéologique). Russell est le narrateur principal de Logicomix, c’est par lui que toute nouvelle notion mathématiques est introduite, explicitée et analysée.

Aussi étonnant que cela puisse paraître : le discours est limpide (sauf quelques rares passages plus verbeux qui ont échappé à ma compréhension mais de manière très ponctuelle). L’album comporte environ 300 pages, je l’ai lu d’une traite. Le seul grief que je souhaite soulever concerne la qualité de la traduction : si le discours est fluide, certaines tournures de phrases sont parfois hasardeuses, ce qui nous fait parfois buter sur une réplique ou un passage de la narration.

Côté graphique, Alecos Papadatos propose un dessin dans une veine ligne claire. Le style est sobre et permet une lecture agréable. La découpe des planches offre du rythme à l’ensemble et les couleurs d’Annie Di Donna sont ludiques et lumineuses. Elle nous aident à passer facilement entre les deux périodes (les auteurs de Logicomix / la vie de Russell).

Une lecture que je partage avec Mango et les lecteurs BD du mercredi.

PictoOKPictoOKJ’ai réellement apprécié cet album. Sa densité m’a permis de profiter d’une longue lecture, me permettant de me plonger durablement dans un album (environ 5 heures de lectures) et cela faisait un moment que cela ne m’était pas arrivé. Les scénaristes sont parvenus à traiter cette quête mathématique de façon tout à fait captivante. Certains passages sont didactiques mais cela n’alourdit en rien les propos. J’ai beaucoup appris ce cette biographie romancée, les auteurs ont souhaité revenir sur ce point dans un texte intitulé « Logicomix et la réalité » inséré dans les bonus de l’album (ils contiennent également un index qui revient sur la définition de certains termes utilisés dans l’album ainsi qu’une biographie des logiciens rencontrés).

Instructif et divertissant, un très bon album.

Le site de la série.

Les chroniques : du9, Yvan, Joëlle, Les Inrocks, Keisha, A_Girl.

Extrait :

« Le langage n’est qu’un modèle, une image de la réalité » (Logicomix).

Logicomix

One Shot

Éditeur : Vuibert

Dessinateur : Alecos PAPADATOS

Scénaristes : Apostolos DOXIADIS, Christos PAPADIMITRIOU

Dépôt légal : mai 2010

ISBN : 978-2-7117-4351-3

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Logicomix – Doxiadis – Papadimitriou – Papadatos © Vuivert – 2010