Anuki, tome 2 (Maupomé & Sénégas)

Anuki, tome 2 : La Révolte des Castors
Maupomé – Sénégas © Éditions La Gouttière – 2012

« La vie d’un petit Indien, c’est souvent dangereux. Il faut affronter des animaux sauvages, comme les castors aux grandes dents. Heureusement qu’Anuki a des copains. Même si des fois, les copains, c’est compliqué » (quatrième de couverture).

Après La Guerre des Poule, La Révolte des Castors… c’est l’anarchie chez les papooses !!

Second volet des aventures d’Anuki. On repart pour une quarantaine de pages. Pour l’occasion, Anuki est accompagné de deux de ses amis. Une lecture qui se fait dans la bonne humeur, sans compter les éclats de rire ou les fou-rires qui ponctuent la lecture.

La trame narrative de Frédéric Maupomé utilise le jeu sous toutes ses formes ; entre les trois enfants, la taquinerie initiale s’emballe jusqu’à ce que les personnages, gonflés à bloc, en fassent une histoire d’honneur. Mais l’album étant muet, vous imaginez que tout cela est un ressenti personnel… demandez à mon fils s’il a ressenti les choses de la même manière ! Aucun des trois gourmands n’acceptant la défaite, s’ensuit de multiples rebondissements. Fâché, Anuki part seul de son côté. Grâce à cela (point de vue de lecteur), il tombe nez à nez avec des castors à la mine patibulaire. Les scènes qui s’ensuivent sont jouissives, d’autant que ces énormes rongeurs sont encore plus mauvais perdant qu’Anuki. Revanchards, fourbes… tout est bon pour avoir le dernier mot.

Nous l’avions découvert dans le premier tome mais les confrontations entre Anuki et la faune locale sont prenantes et le fait que l’aspect caricatural de certaines réactions renforce le comique de situation pour notre plus grand plaisir. Le dessin de Stéphane Sénégas est dynamique et entrainant, offrant ainsi au jeune lecteur une nouvelle occasion de partager les mésaventures d’Anuki. Les personnages sont expressifs à souhaits et le rendu des mouvements suscite, chez le lecteur de 3 à 99 ans, une envie irrépressible de remonter ses manches et de prendre part à l’aventure. Cette fougue est pourtant transmise par des visuels très doux et servis par une mise en couleur un peu plus tonique que le premier tome. Enfin, les jeux de perspectives et la découpe de planches donnent une grande fluidité à la lecture.

La vérité sortant généralement de la bouche des enfants, voici les propos de Monsieur Lutin concernant cette « chouette histoire d’Anuki » :

Anuki fait des choses trop drôle avec ses copains et après ils font la bagarre pour avoir la dernière baie qui est sur l’arbre. Elles doivent être bonnes ces baies pour qu’ils fassent la bagarre ! Mais Anuki et ses copains se fâchent et chacun part de son côté. Anuki lui continue à se balader dans la foret.

J’aimerais que d’autres petits garçons et d’autres petites filles le lisent parce que c’est trop bien. Et les castors sont un peu méchants mais en fait, ils protègent leur barrage. C’est un livre qui parle d’amitié et du jeu entre copains. Ça dit qu’on n’est jamais vraiment fâchés quand on est des vrais copains. Anuki ça me fait penser à moi et mes copains parce que c’est comme ça qu’on fait dans la cour, on fait la bagarre entre copains qu’on aime bien, pour s’amuser, et après on arrête de faire la bagarre parce qu’on est contents de jouer ensemble. Et puis c’est trop facile à lire Anuki parce que c’est bien dessiné. Je le lis tout seul, je m’amuse et en plus, il n’y a pas d’écritures alors je n’ai pas besoin des parents pour me raconter. Mais… tiens… Maman !! Tu sais c’est quand les aventures d’Anuki 3 ? Tu crois qu’il va devenir copain avec les castors ?? Ce n’est pas très bien parti je crois !

PictoOKPictoOKEn somme, c’est un ouvrage interactif et ludique. L’histoire dynamique et entrainante oppose un Anuki toujours aussi débrouillard et malicieux à des castors revanchards et un brin conservateurs sur leurs rondins. Mais finalement, le prétexte à cette aventure est une délicieuse histoire de gourmandise !

Je fais écho à ce que disait mon fils : à quand la suite ??

Une lecture que je partage avec Mango et les lecteurs BD du mercredi

Sur le blog de Stéphane Sénégas : Anuki aux prises avec les castors.

La chronique de Jérôme et celle de Noukette.

Présentation sur bldd.fr, blog picard.fr.

Comme à l’accoutumée, vous trouverez les liens vers les sites de l’éditeur et des auteurs dans le récapitulatif ci-dessous :

Anuki

Tome 2 : La Révolte des Castors

Challenge Petit Bac
Catégorie Animal

Série en cours

Éditeur : La Gouttière

Dessinateur : Stéphane SENEGAS

Scénariste : Frédéric MAUPOME

Dépôt légal : mai 2012

ISBN : 978-2-9524075-9-5

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Anuki, tome 2 – Maupomé – Sénégas © Éditions La Gouttière – 2012

Anuki (Maupomé & Sénégas)

Anuki - La Guerre des poules
Maupomé – Sénégas © Editions de La Gouttière – 2011

Anuki est un petit indien solitaire. Il erre comme une âme en peine, flâne au milieu des tipis. Une balade s’impose mais que faire pour tuer le temps et la routine ? Cette journée s’annonce looongue et ennuyeuse et puis, elle a mal commencé… forcément, quand on met les pieds dans un caca de sanglier, cela met de mauvaise humeur ! Anuki peste mais il se ravise vite car l’animal est de nature susceptible. Ce n’est vraiment pas drôle d’être un enfant. Pas drôle ? Pas tant que ça finalement puisqu’un jeune garçon, le voyant si triste, lui offre un jouet, un magnifique aigle en bois sculpté, c’est pour Anuki un prétexte à une multitude d’aventures imaginaires. L’enfant court, vole, s’amuse… jusqu’à ce que ces satanées poules se mettent en travers de son chemin.

Je n’avais pas eu le temps de lire cet ouvrage que Monsieur Lutin l’avait déjà dévoré à trois reprises ! Je vous fait profiter de sa présentation qui d’ailleurs, se rapproche plus de celle de l’éditeur et des auteurs (sur le fait que l’aigle en bois n’est pas un jouet donné mais le jouet qu’Anuki avait perdu) :

C’est l’histoire d’un petit garçon indien. Au début, il marche dans un caca de sanglier. Après il se met dans la souche d’arbre et un grand garçon lui donne un petit aigle en jouet. En fait, ce petit aigle est pas à lui mais à Anuki qui y tenait beaucoup. Du coup, quand le grand arrive et quand il voit qu’Anuki s’est fait mal, le grand il fait « hum » et lui redonne son aigle. Après, le petit indien s’amuse et court et renverse des poules pour pouvoir passer. Elles sont pas contentes les poules, alors elles lui volent l’aigle et courent vite pour aller le cacher. Mais comme elles ne regardent pas où elles vont, elles foncent dans une pierre et lâchent le jouet. Anuki en profite pour ramasser son petit jouet et il rigole bien. Et après il y a l’ours !! Anuki il est trop fort et l’ours dit « bon ben je m’en vais ». Et puis après, Anuki rencontre un autre petit garçon qui n’a pas de copain non plus. Alors ils font « copain ! ».

« Trop bien !! », voici la première réaction de Monsieur Lutin après avoir lu cet album. « J’adore les bédés sans écritures !! » a-t-il surenchérit. « Cette histoire est bien, c’est une bonne histoire bien faite pour les petits garçons, les dessins sont très beaux. L’histoire est très belle et il y a beaucoup de choses rigolotes. Tout m’a plu parce que c’est aussi une jolie histoire d’amitié ».

Vous remarquerez la répétition du qualificatif beau/belle… il est rudement emballé mon bonhomme !

La différence d’interprétation constatée en début d’ouvrage n’est pas bien grande. J’imagine que d’autres lecteurs, qui n’auraient pas pris la peine de prendre connaissance de la présentation rédigée par les auteurs, mettront leurs propres mots sur cet album muet. L’essentiel est de savourer sa lecture et force est de constater que cet album procure beaucoup de plaisir. Ce petit héros nous offre un superbe voyage dans son monde imaginaire.

Souvent, lorsqu’il s’agit d’albums jeunesse, mon plaisir dépend de la satisfaction que mon fils trouve dans sa lecture. Une sorte de plaisir par procuration en quelque sorte. Anuki n’y déroge pas pourtant cette fois, j’ai savouré plus que d’ordinaire tout comme j’avais savouré Garance ou Petite souris grosse bêtise. Concrètement, j’ai même profité de son absence pour lire cet ouvrage.

Le dessin est libre, les cases ne sont que des artifices et, par moment, elles s’effacent pour laisser la possibilité à ce petit indien de réaliser ses rêves les plus fous. Les teintes douces renforcent le coté poétique et la douceur de cet univers.

Je remercie Les Éditions de La Gouttière pour cette découverte !

Une lecture que je partage avec Mango et les participants aux

Mango

PictoOKCoup de cœur de mon fils !

Un album plein de d’humour et de fraicheur. Il contient une tendresse qui touche petits et grands lecteurs.

Je vous invite également à visiter le site de l’Éditeur qui, comme à l’accoutumée, propose des fiches pédagogiques pour accompagner la lecture (à destination des enseignants).

L’avis de Cely, de Case Départ, Hérisson et de David Fournol.

Anuki – La guerre des poules

Éditeur : La Gouttière

Dessinateur : Stéphane SENEGAS

Scénariste : Frédéric MAUPOME

Dépôt légal : octobre 2011

ISBN : 978-2-9524075-9-5

Bulles bulles bulles…

Suivez ce lien pour découvrir les 12 premières planches sur Digibidi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Anuki – Maupomé – Sénégas © La Gouttière – 2011

Vous souhaitez acheter cet album : je vous conseille La Boutique de La Gouttière !