Une Page Facebook pour le Bar à BD

Attention âmes sensibles, ceci est une campagne de publicité éhontée !

(et – je précise – totalement assumée !!)

Depuis une poignée de jour, le Bar à BD a sa page Facebook.

C’est une petite révolution.

Je serais ravie de pouvoir vous y retrouver !

N’hésitez pas à me rejoindre là-bas 😉

alors… cliquez… et Likez !

https://www.facebook.com/BarabdChezMo/

 

Voeux

2018.

1er janvier.

On vient d’ouvrir le livre d’une nouvelle année.

Première page, elle est encore blanche.

Vierge de tout.

Alors avant que vous ne commenciez à écrire cette nouvelle année, laissez-moi vous souhaiter…

Des rires et des fous-rires.

Des rencontres… de belles rencontres !

Des instants précieux. Qui réchauffent. Des instants qui donnent envie d’aller de l’avant et vous rendent confiants vis-à-vis de ce que vous vous apprêtez à vivre.

Des moments de joie, ceux-là même qui requinquent et font oublier les coups durs.

De la reconnaissance, de l’apaisement et de l’épanouissement.

Des orgasmes, à foison de préférence.

Des délires, quelques états d’ébriété et de jolies grasses matinées.

Le courage nécessaire pour oser bousculer les choses, changer ce qui ne vous convient pas. La force de dire, de dénoncer. Celle de remercier aussi.

Des journées à buller.

Je n’oublie pas les livres.

Je vous souhaite de belles lectures et surtout, une très belle année 2018 !

Fabuleuses bulles de 2017

J’ai bien regardé ce que j’ai lu cette année et j’ai levé les deux pouces pour 9 albums.

Cinq ont été publiés en 2017 : Ces jours qui disparaissent, L’écorce des choses, Chaussette, Le perroquet, La dernière représentation de mademoiselle Esther

… et quatre qui sont légèrement plus vieux : Sweet tooth 3, Chaperon rouge, Macaroni !, L’été diabolik.

Des coups de cœur que j’ai souvent partagé avec les bulleurs du mercredi.

Neuf coups de cœur.

Pour faire un compte rond, mon dixième album sera un album patchwork regroupant des titres et/ou des auteurs que j’ai découvert cette année. Un patchwork d’albums qui m’ont fait vibrer pour différentes raisons. Des auteurs que j’ai découvert cette année et/ou des albums qui méritent. Tour à tour fascinant, tendre, bluffant, dépaysant, hilarant, excellent, flippant, drôlissime, sensuel, poétique, optimiste, beau, gourmand, musical… Des albums éclectiques d’une richesse incroyable.

Autant de voyages à la clé.

Je vous laisse piocher (je n’ai inséré aucun lien ; si votre curiosité est piquée, je vous invite à utiliser les différents outils de recherche qui sont sur le blog).

Koren Shadmi (Le Voyageur, Love Addict…), Halim avec « Petite maman » , Emmanuel Lepage et la solitude d’ « Ar-Men » , La saga des vieux fourneaux et son excellent tome 4, Christian de Metter qui nous fiche la trouille avec « NoBody » , Gipi et sa « Terre des fils » , Reviati et son « Crache trois fois » , La magique adaptation d’ « En attendant Bojangles » signée Ingril Chabbert et Carole Maurel, le drolissime « Oiseau de colette » , le fascinant « Ornithomaniacs » , La malicieuse « Sixtine » , le sensuel « La nuit mange le jour » , la trouille au ventre avec « Intempérie » , la nostalgie de « Georges Frog » , Poétique « Raven et l’ours » , ça m’a bousculé et je ne m’y attendais pas : « Les deux vies de Baudouin » , l’optimiste « Au pied de la falaise » , les belles « petites victoires » , le gourmand « j’aime le natto » , un « travailleur de la nuit » qui nous donne des ailes, un beau voyage sonore avec « Ypak yoli » , le Chili précisément « Là où la terre se termine » et « Toutes les mers »

Le teaser du dimanche

Se poser.
Tout arrêter.
Rêvasser.
Se reposer.
Butiner.
Cogiter.

Faire une pause, c’est s’arrêter. Et s’arrêter, dans certains cas, c’est prendre du retard.

J’ai fait une grosse pause cet été et je voudrais rattraper un peu ce retard dans mes lectures. C’est pourquoi la semaine prochaine, je vais être plus active qu’à l’accoutumée. Exit le rythme de publication habituel (lundi, mercredi, vendredi), place à la publication d’un article par jour. Si !

Les albums jeunesse seront à l’honneur pendant 6 jours d’affilée. Il y aura des histoires de pirates, de supers-héros, de cirque, de guerre, de famille… Un coup de cœur pour un album, une tendresse particulière pour un autre.

Six jours d’activité intense en respectant de repos dominical (tout de même !).

En espérant que vous y piocherez quelques idées de lecture. Six jours et puis je reprendrai le rythme de croisière habituel.

Bon dimanche et bonne semaine à tous !

On reprend ?

Ma pause estivale a duré plus longtemps que prévu.

Il faut dire que cet été 2017 n’a pas été de tout repos. Ravageur, désagréable, dérangeant… aucun effet bénéfique à en tirer.

Et « grâce à » tout ça, je n’ai pas eu l’envie de lire et encore moins trouvé celle d’écrire.

Mais le temps passe et cette éternelle question de savoir si je reprends le blog, si je ferme, si je supprime, si je laisse au repos…

Alors je tente un retour, en espérant que cette reprise ne soit pas temporaire, en espérant pouvoir m’appuyer sur vous pour retrouver la niaque pour écrire et échanger.

Pause estivale

Vous l’avez peut-être remarqué, je suis passée au rythme de l’été. Mes vacances commenceront réellement dans trois semaines mais le besoin de lever le pied se fait déjà sentir.

Il y aura peu de chroniques sur le Bar à BD jusqu’au 21 août.

Je vous souhaite un bel été !

Une photo trouvée sur Internet (je ne connais pas le nom du photographe)

Liebster Award Livresque

un-liebster-award-livresqueCela faisait un moment que je n’avais pas vu fleurir de tag sur la blogo (c’est un défaut d’attention de ma part… me semble).

Le Liebster revient, changeant légèrement d’intitulé : « Liebster Award Livresque »

Bidib a eu la gentillesse de me l’attribuer.

Le principe est simple :

– dire 11 choses sur soi,
– répondre aux 11 questions posées par celui qui vous nomme,
– écrire 11 nouvelles questions,
– et enfin désigner 11 nouveaux blogs.

Je m’excuse d’avance mais je ne vais pas être en mesure d’atteindre tous les objectifs.

*

* *

Je ne suis pas certaine d’avoir envie de livrer 11 choses de moi. 11 choses, c’est tout de même énorme ! Je triche (un peu), mets ce qui me vient en tête et laisse champ libre aux curieux qui passeraient par là…

1/ Je donnerais ma chemise pour avoir la collection complète des films de Buster Keaton.

2/ Je n’aime pas acheter mes livres via Internet. Je préfère de loin aller en librairie.

3/ Même quand je n’aime pas, j’ai du mal à abandonner un livre en cours de lecture.

4/ J’ai un texte de Freud de 67 pages à lire pour demain. Son titre : « Psychanalyse et médecine ou la question de l’analyse profane ». J’avoue que cela ne me met pas particulièrement en joie…

5/ L’alternative, c’est un texte de Lacan de 25 pages sur « La place de la psychanalyse dans la médecine ». Je crois que je vais plutôt opter pour ce plan B…

6/ J’ai un fils qui est particulièrement bordélique. Ça me désespère un peu… (vu que généralement, c’est toujours moi qui fini par ranger).

dsc_0136

7/ Mon autre fils chausse du 40. Il vient tout juste de fêter son 11ème anniversaire. Je suis assez impressionnée par la taille de ses pieds. J’avoue que je me demande bien s’il ne va pas devoir se faire à l’idée de marcher un jour pieds nus… ne trouvant plus de chaussures à sa taille…

et suivants/ A vos claviers si vous avez des questions 😛

*

* *

Les questions de Bidib :

1/ Quand tu lis, est-ce que tu penses déjà à la chronique que tu vas écrire, ou pas du tout ?

Ça dépend. Parfois, je prends des notes (mon carnet n’est jamais très loin). D’autres fois, lorsque je commence un livre, j’ouvre un document Word dans la foulée et j’écris la chronique au fur et à mesure de la lecture.

2/ Lis-tu de la littérature jeunesse ? Si oui, qu’aimes-tu dans ce genre littéraire ? Si tu n’en lis pas, pourquoi ?

Oui j’en lis. Ce que j’aime, c’est l’idée que cela puisse plaire à mes enfants. Puis dans un deuxième temps, je laisse le livre sur la table du salon pour qu’ils puissent se lancer si le cœur leur en dit. S’ils veulent que je fasse la lecture à voix haute, ils savent que je ne suis jamais très loin.

3/ As-tu un genre littéraire de prédilection ou es-tu un(e) touche-à-tout ?

Touche-à-tout.

4/ Quel(s) livre(s) a marqué un tournant dans ta carrière de lecteur ?

C’est plutôt ma prof de français de Cinquième qui a changé mon rapport à la lecture. Jusque-là, je lisais déjà beaucoup. Mais c’est elle qui m’a fait sortir de ma zone de confort et ouvert de nouveaux horizons. Elle m’a donné une liste d’une cinquantaine d’ouvrages qui, selon elle, étaient susceptibles de me plaire. Dans cette liste, des auteurs comme Racine, Vian, Camus, Barjavel, Sartre, Pearl Buck…

5/ Pourquoi écrire sur tes lectures ?

L’habitude est prise et puis, je suis aussi bien intéressée par le fait de découvrir un texte que par les échanges qui découlent des articles que j’écris.

6/ Le(s) livre(s) qui a marqué l’année 2016 ?

Le dernier roman que j’ai lu en 2016 était « Le Garçon » de Marcus Malte. Une claque.

7/ Des attentes pour 2017 ?

Vu comment cette année a commencé… je vais rester sur le même crédo : du changement ! J’espère qu’il sera bénéfique.

8/ Aimes-tu participer aux challenge lecture ? Pourquoi ?

Pas en ce moment. J’en ai beaucoup fait par le passé et aujourd’hui je limite. J’ai, pour le moment, envie de pouvoir entrer dans un livre au gré de mes envies sans avoir de contraintes supplémentaires.

9/ Quel est ton rythme de lecture ?

Il varie. Le minimum est de deux livres par semaine (un roman et une BD). Après, cela va dépendre du temps libre que je peux avoir.

10/ Souhaites-tu tout chroniquer ou tu choisis seulement les livres que t’ont fait fort impression ?

Il y a des livres dont j’ai envie de parler, que je les ai appréciés ou non. Dans ce cas, je fais une chronique.

Mais j’aime bien l’idée d’utiliser mon blog comme un « bloc-note ». J’essaie de faire un article récapitulatif en fin de mois sur les livres que j’ai lus mais pour lesquels je n’ai pas fait d’article détaillé. Dans cet article de fin de mois, il peut y avoir des coups de cœur comme de grosses déceptions.

Sauf rares exceptions – et en dehors du cadre d’un partenariat avec un éditeur – les livres que je ne chronique pas sont les livres que je lis avec mes fils. Je pars du principe que c’est leur univers de lecteur et il leur appartient. Ils n’ont jamais manifesté l’envie de faire état de leurs lectures, je ne vois donc pas pourquoi je le rendrais « public ».

11/ As-tu l’habitude d’écrire des critiques négatives ou tu ne choisis de parler que des livres que tu as aimés ?

Cela m’arrive de ne pas porter un livre effectivement. Je pense que la déception que provoque un ouvrage peut être un support d’échanges. On ne peut pas tout aimer. Si je me limitais à mes coups de cœur, il n’y aurait eu que 8 articles nouveaux sur le blog en 2016.

*

* *

Je n’ai pas 11 questions à poser. De fait, face à cette absence de curiosité non négligeable… je ne vois pas qui désigner 😛