Tati par Merveille (Merveille)

Merveille © Dupuis – 2020

Un petit joyau a débarqué dans les bacs à la fin du mois d’août. Une merveille que dis-je, un Merveille qui nous permet de plonger littéralement dans le monde de Monsieur Hulot. Depuis plusieurs années maintenant, David Merveille revisite avec tendresse cet univers créé par Jacques Tati. Comment ne pas s’émerveiller de la douceur qui règne ici et du charme des illustrations ?

La silhouette de Monsieur Hulot, incarnée à l’écran par Jacques Tati lui-même, s’étale ici en pleine page d’un format d’album aux proportions gourmandes (282 x 295 mm). Alors je ne vais pas m’amuser un personnage que l’on ne présente plus et pour lequel d’autres ont trouvé des mots pour le décrire bien meilleurs que les miens… à commencer par Jacques Tati : « (…) Monsieur Hulot, personnage d’une indépendance complète, d’un désintéressement absolu et dont l’étourderie, qui est son principal défaut, en fait, à notre époque fonctionnelle, un inadapté. »

« Playtime », « Jour de fête », « Les Vacances de Monsieur Hulot », « Trafic » … tout y est de l’univers de Tati.

Illustrations au fusain, au crayon, à la gouache, à l’acrylique, aux pastels et/ou complétées de couleurs numériques ou imprimées en sérigraphies, ces illustrations – réalisées tantôt pour la seule beauté de l’objet ou pour une affiche – s’offrent à nous généreusement.

C’est tout un univers de flâneries, de poésie, de bonne humeur qui s’expose sous nos yeux ravis. La silhouette dégingandée de Monsieur Hulot, longiligne et penchée, ses jambes sans fin et son éternel chapeau vissé sur son crâne nous embarquent dans cette ambiance de vacances et de nonchalance où le temps semble secondaire, très secondaire. Perché sur un toit, un rocher, une chaise-longue, un vélo… Hulot défie les lois de l’apesanteur et nous emporte ailleurs, dans un lieu où l’on pourrait lâcher-prise et ne penser à rien d’autre qu’à caresser les paysages présents de nos yeux.

Douceur graphique qui invite à revisiter encore et encore les albums de David Merveille consacrés à Monsieur Hulot ainsi que les films de Jacques Tati.

Tati par Merveille (Recueil)

Editeur : Dupuis / Collection : Champaka Brussels

Auteur : David MERVEILLE

Dépôt légal : août 2020 / 120 pages / 45 euros

ISBN : 978-2-3904-1013-3

Les Carnets du Kimono (Peña)

Les Carnets du Kimono
Peña © La Boîte à Bulles – 2011

Les Carnets du Kimono est un Artbook de Nancy Peña qui prolonge l’univers de la série Le Chat du Kimono. Un autre Artbook est à paraître en 2012 (attendu en janvier et édité par les Éditions Charette). Mais pour l’heure, parlons du présent et de ce superbe ouvrage de 48 pages. En guise d’amuse-gueule, voici un extrait de la présentation de l’éditeur :

« Nancy recrée une Angleterre plus victorienne que nature, empreinte d’Art Nouveau et d’influences japonisantes. Cet univers bien entendu peuplé de chats, elle le fait vivre également hors des bulles et des cases, au travers d’objets et d’images…

Sa complice, Céline Badaroux Denizon, lui donne même un prolongement presque théâtral avec la création de costumes issus des livres et leur mise en scène soignée, qui permettent de mettre sur photo des Alice Barnes et Victor Neville plus vrais que nature… ».

Je ne peux que vous parler du plaisir que j’ai eu à parcourir cet ouvrage. On y retrouve les personnages et l’ambiance de Tea Party via les illustrations, affiches et autres déclinaisons qui ont pu être réalisées. La couleur apparaît sur certaines illustrations, créant ainsi la surprise et un mystère différent autour des protagonistes du récit. Les jeux graphiques réalisés dans un monde anthropomorphique délaissent parfois l’ambiance féline que nous lui connaissons pour faire apparaitre des énergumènes à la présence parfois étrange voire saugrenue (girafes, singes…). Quant aux déclinaisons de Tea Party, on y retrouve le personnage de Victor Neuville, d’Alice et chuuuut… à vous de le découvrir !

L’Artbook se découpe en deux temps : Illustrations (Univers de Tea Party, Inspiration victorienne, Inspiration japonaise) et un Catalogue d’objets contenant des photos de costumes réalisés par Céline Badaroux Denizon (Grafik & Grafok, suivez le lien pour voir un aperçu du kimono aux chats mais j’ai un petit penchant pour les costumes de ces Messieurs Holmes & Watson), des boites à thé (comme celle-ci mais il y en a d’autres !), des paper-toy… chuuut ! On finit donc sur une note plus ludique et suffisamment de liens pour nous permettre de nous procurer les produits dérivés de la série. De quoi devenir un vrai geek ! 😛

PictoOKMaintenant, si vous êtes amateurs de cette auteure, c’est à vous de jouer.

Moins prenant que ses albums, cet ouvrage ouvrage nous permet de redécouvrir silencieusement cet univers.

Je vous propose cette fois le lien vers une interview de l’auteur réalisée en février 2011 ainsi que la présentation de son parcours sur Phylacterium.

Les Carnets du Kimono

Artbook

Éditeur : La Boîte à bulles

Collection : Contre-jour

Dessinateur / Scénariste : Nancy PEÑA

Dépôt légal : novembre 2011

ISBN : 9782849531143

Bulles bulles bulles…

Digibidi vous propose 7 visuels intérieurs de cet Artbook

Les Carnets du Kimono – Peña © La Boîte à Bulles – 2011