Wanted (Millar & Jones)

Wanted
Millar – Jones © Guy Delcourt Productions – 2008

En 1986, les Super-Héros ont menés un combat sans précédents contre les Super-Vilains. Les Super-Vilains ont gagné, ils ont enterrés les corps des Super-Héros et se sont chargés de faire disparaître tout souvenir de leurs ennemis dans les esprits des mortels à l’existence si fade.

C’est d’ailleurs une existence si fade et si banale que connaît Wesley GIBSON. Un boulot déprimant, une relation affective complètement ratée, une estime de soi quasi nulle… jusqu’au jour où débarque FOX, une super-vilaine qui lui annonce que son père est décédé et qu’il doit accepter une condition avant de pouvoir éventuellement toucher l’héritage de son père (un joli pactole). Cette condition : devenir un super-vilain pendant les trois mois à venir.

On ne pourra pas dire que je ne fais pas d’effort pour découvrir d’autres genres en BD. En tapant dans les BD de mon Golgoth, j’ai eu à plusieurs reprises de bonnes surprises (le dernier exemple en date : DMZ)… qu’en est-il de Wanted ?

De jolis dessins ! C’est le seul point positif que j’arrive à faire ressortir de cet album. Peut-être n’aurais-je pas du regarder le film qui porte le même nom et qui a adapté cette BD au cinéma il y a quelques temps car… cela m’a zappé l’effet de surprise.

Quoiqu’il en soit, je retiens de cette histoire : que les Super-Vilains sont super méchants et parlent super mal. Ils ont tué les super-héros pour avoir la superdomination sur les ignares d’humains que nous sommes. Pffff, cette fiction m’endort, m’ennuie… mais je suis parvenue à la lire jusqu’à la fin (soit 136 pages). Les références en comics sont trop nombreuses à avoir pour savourer la farce…

Mais les dessins sont beaux, ça, on ne peut pas le reprocher.

pictobofpictobofÉpilogue : cette lecture fut assez difficile…

Wanted

One Shot

Éditeur : Delcourt

Collection : Contrebande

Dessinateur : Jeffrey-G. JONES

Scénariste : Mark MILLAR

Dépôt légal : juillet 2008

ISBN : 978-2-7560-1298-8

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Wanted – Millar – Jones © Guy Delcourt productions – 2008

Bloodline, une série en attente… (Ange & Varanda)

Bloodline, tome 1
Ange – Varanda © Vents d’Ouest – 1997
Bloodline, tome 2
Ange – Varanda © Vents d’Ouest – 1998

L’histoire débute en août 2003. On assiste impuissants au meurtre de toute une famille.

Rebelote deux mois plus tard, dans un autre lieu. Tous sont assassinés par des tueurs professionnels. Kevin et Lauren, les jumeaux de la fratrie, âgés de 14 ans, doivent leur seul salut au fait d’avoir désobéi à Key, leur précepteur, en allant à une fête organisée par des amis.

Bloodline, tome 3
Ange – Varanda © Vents d’Ouest – 1998
Bloodline, tome 4
Ange – Valton © Vents d’Ouest – 2002

En rentrant, ils découvrent les cadavres de leurs frères et de Key. Un tueur caché dans la maison les attendait, mais Kevin et Lauren parviennent à lui échapper. Le FBI tente alors d’assurer leur protection… Le lendemain, Mary Johnson prend ses fonctions à l’antenne du FBI de Seattle. Elle est positionnée sur l’équipe qui prend en charge cette affaire.

Une bonne série d’action, un bon polar à mon sens. Le hic c’est que cette série, débutée en 1997, n’est toujours pas finie et qu’aucune sortie n’est annoncée voire envisageable. Pour le moment, 4 tomes sont sortis, le dernier est dans les bacs depuis 2002. A quand la suite ?

J’avais envie de la relire et de la faire découvrir. Lorsqu’on sort du tome 1, les personnages sont présentés mais on ne maîtrise ni l’intrigue, ni le mobile des crimes. Le second album est plus posé en rythme, voire un peu mou sur sa seconde moitié. On y passe un long moment à observer le quotidien des jumeaux qui se sont refait une vie. Ce tome avait pourtant démarré sur les chapeaux de roue et presque sans transition, on retrouve les jumeaux quelques années plus tard. Un quotidien sans rythme, sans grand intérêt… cela contraste fort avec le début de la série. Un train-train ronflant particulier.

Hormis ce passage « pépère » du tome 2, cette série de 4 bandes dessinées c’est : de l’action, de l’action et encore de l’action. Elle est très bien mise en valeur par le travail que Varanda a fait sur les planches et la découpe des cases dans les 3 premiers tomes. Dès le troisième tome, des éléments de-ci de-là viennent chahuter nos mirettes et exciter notre curiosité, nous laissant penser que la série va aller exprimer sa force vers un nouveau genre : fantastique ?

Le tome 4 quant à lui finit littéralement en queue de poisson, puisqu’on reste planté en plein dans une scène d’action… et ça fait 7 ans que l’on attend la suite. Pas très sympa pour le lecteur !

PictoOKLe rythme de la série varie au fil des tomes.Au final, VARANDA a quitté la série, remplacé par VALTON sur le tome 4 et y perd : enchaînements et découpes des cases assez basiques, les personnages perdent en charisme. Il paraît également que la série a déjà beaucoup perdu lorsqu’elle a été colorisée (initialement, elle était en noir et blanc)… mais je n’ai pas eu l’occasion de le voir.

Depuis, les ANGE ont aussi quitté Vents d’Ouest pour aller chez Soleil. Ils avaient pensé à prendre les droits de La Geste… mais rien pour Bloodline ! Même inachevée cependant cette série mérite que l’on s’y arrête.

Bloodline

Série en cours, 4 tomes parus

Éditeur : Vents d’Ouest

Dessinateur : Alberto VARANDA

Scénariste : ANGE

Dépôt légal : 1997 à 2002

ISBN : 9782869676404

Bulles bulles bulles

Difficile d’avoir été accrochée par une bulle plutôt qu’une autre tant le rythme de la série est soutenu. J’admire seulement le travail monstrueux d’organisation des cases et la dynamique inhérente à ce travail de titans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bloodline – Ange – Varanda © Vents d’Ouest – 1997 à 2002

Les Gardiens du Sang, tome 1 (Convard & Falque)

Les Gardiens du Sang, tome 1
Convard – Falque © Glénat – 29

Jean Nomane refait surface, après 3 ans de silence, et se retrouve impliqué dans le meurtre de Monseigneur Motteli.  Les Gardiens du Sang ont pour ordre de le tuer, quant à lui, il s’est mis en devoir de révéler certaines vérités…

Troisième opus de la série Le Triangle Secret, j’ai acheté l’album dès sa sortie. Ayant apprécié Le Triangle Secret, INRI et Martin Hertz, il me tardait de retrouver cette ambiance si particulière. La curiosité de voir comment la série rebondit en croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas de déception.

Quel rythme !! J’étais en haleine et j’ai repris ma respiration à la page 25 !

Après un petit répit de 8 planches, j‘ai repris, l’oeil hagard du lecteur, à l’affut d’un danger qui se dissimulerait au coin d’une case. Vous l’aurez compris, je suis vite entrée dans l’histoire.

Cette fois-ci, un scénariste (Didier Convard) et deux dessinateurs (Falque et Jusseaume). Une équipe moins grosse que pour celle du Triangle secret, la série principale. L’histoire se déroule quelques années avant celle du Triangle Secret.

La connaissance des 7 tomes de la saison principale n’est pas une condition sine qua none pour s’aventurer dans la lecture de cette bande-dessinée. Cependant, j’y ais glané des infos de ci-delà qui viennent compléter des éléments du Triangle Secret.

J’aime assez le principe des flash-back dans le passé même si, ici, la majeure partie de l’histoire se passe de nos jours (ce qui dénote énormément avec INRI). Le principe d’une ambiance graphique différente en fonction de l’époque est toujours aussi appréciable.

Les bulles ont un riche contenu et les fonds de cases sont toujours très fouillés et très réalistes.

PictoOKJ’ai hâte de lire la suite car je n’ai en effet eut aucune impression de redites. Ni non plus l’impression que Convard tire sa dernière cartouche et exploite un filon. Pas de sentiment de lassitude donc contrairement à d’autres séries qui traînent et traînent encore en longueur. Ici, ce que cette saison apporte de différent c’est que contrairement au Triangle secret et à INRI, cette fois-ci on a un regard des événements du côté des Gardiens du Sang (logique me direz-vous vu le titre).

La perspective d’en savoir un peu plus sur les Gardiens du Sang et leur organisation est alléchante et celle de retrouver des personnages présents dans le Triangle Secret (Martin Hertz ?) l’est tout autant. Ensuite, vu que ma lecture du Triangle Secret commence à dater, je ne me rappelle plus s’il y est abordé la mort de Motelli par exemple… à relire donc mais cela attendra peut-être la sortie du tome 2 qui n’est pas attendu avant avril prochain… un an à attendre… et une saison qui sera finie en 2014 puisque, à priori, Les Gardiens du sang sont annoncés en 5 tomes.

Les Gardiens du Sang

Tome 1 : Le crâne de Cagliostro

Série en cours

Éditeur : Glénat

Collection : La Loge Noire

Dessinateur : Denis FALQUE

Scénariste : Didier CONVARD

Dépôt légal : mars 2009

ISBN : 9782723462853

Bulles Bulles Bulles….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Gardiens du Sang (tome 1) – Convard – Falque – Juillard © Glénat – 2009