La Brigade chimérique, tomes 1 à 3 (Lehman & Colin & Gess)

La Brigade Chimérique, tome 1
Lehman – Colin – Gess © L’Atalante – 2009
La Brigade Chimérique, tome 2
Lehman – Colin – Gess © L’Atalante – 2009
La Brigade Chimérique, tome 3
Lehman – Colin – Gess © L’Atalante – 2009

« J’ai vu aujourd’hui un homme sublime. Un homme solennel, un pénitent de l’esprit. Comme mon âme s’est ri de sa laideur ». C’est avec cette phrase que nous entrons dans le prologue de La Brigade Chimérique.

Septembre 1938. Le rapport de force existant en Europe est semblable à celui de la  Seconde Guerre Mondiale. Deux clans s’observent du coin de l’œil : Anglais / Français d’un côté (aidés des Américains), de l’autre Allemands / Italiens / Espagnols.

Quant à « Nous Autres », les Soviétiques, ils auraient plutôt tendance à fricoter avec les Alliés qu’avec les Méchants (unis sous l’emblème des Nazis).

La donne est différente sur quelques points : l’utilisation de gaz et d’armes à rayons X sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale a donné naissance à des mutants, des hommes dotés de super-pouvoirs.. mais aussi à l’ère de la super-science.

Chronique de la période qui a précédé l’extinction des super-héros en Europe…

Quelques précisions en images :

La fille de Marie CURIE, Irène, nous guide dans la narration du premier tome… puis cela se dispersera.

Dans l’univers de La Brigade Chimérique, comics à la française, on est face au clivage entre les Hommes et les Surhommes. Les surhommes ont pris le contrôle des principales villes européennes, chacun tente de se préserver une place au soleil. N’est-ce pas aussi le propre de l’homme que de crier à la différence et à la peur qu’elle lui suscite ? Pour asseoir la crédibilité de ce monde, nous allons côtoyer un joli panel de la société intellectuelle et artistique de l’époque. On entre à leurs côtés dans les salons privés ou à la Faculté des sciences, assistons aux expositions et les voyons se quereller pour apporter un peu plus d’authenticité à ce monde (je trouve que leurs débats pseudo-intello n’apportent pas grand chose… peut-être leurs querelles auront-elles une utilité dans les tomes à venir ??).

Qu’est-ce que la Brigade Chimérique au final ? Un mythe ?

Des vétérans disent avoir aperçus, sur les champs de batailles, quatre super-héros œuvrant pour la justice. Marie CURIE elle-même aurait été vue en leur présence, témoignages qu’elle n’a jamais cherché à démentir. Sa fille Irène, malgré ses recherches dans les archives de sa mère, n’a trouvé aucune annotation sur la Brigade.

Cette série est truffée de références (monde comics). Je pourrais peut-être en dire plus quand j’aurais enfin pris le temps de lire les Watchmen… (seuls albums de super-héros sur lesquels je pense pouvoir accrocher puisque adepte du talentueux Alan MOORE). Pour une inculte comme moi à la culture comics, je trouve que le scénario se tient, même s’il manque de liant sur les deux premiers tomes. Un premier tome qui présente l’univers, un second tome où éclate l’action, un troisième tome où enfin une histoire prend son sens… ou enfin l’histoire a un fil conducteur. Beaucoup de personnages sont amenés à intervenir, on les situe facilement les uns par rapport aux autres mais aucun n’a su créé un réel intérêt de ma part. Aucun ? Si, un : le Docteur SEVERAC qui arrive dans le tome 3 et qui, pour moi, est le personnage le plus construit, le plus abordable et le plus touchant.

Le graphisme est assez beau, même si j’adhère de moins en moins aux colorisations faites sur ordinateur. Les couleurs choisies campent bien une atmosphère vieillotte « d’avant-guerre ». Un dernier point : si vous n’avez pas encore lu La Brigade Chimérique, je ne peux que déconseiller vivement la lecture des synopsis publiés sur les quatrième de couvertures : ils synthétisent la totalité des chapitres, jusqu’à leur dénouement…. je hais les synopsis qui en disent trop.

PictoOKN’étant pas de nature à m’ébahir devant des super-héros aux super-pouvoirs super-épatants, je dois bien avouer que j’ai lu les 3 premiers tomes de La Brigade Chimérique d’une traite. Mais j’ai trop peu de références en comics pour pouvoir être en mesure de les savourer pleinement.

La Brigade Chimérique, tome 4
Lehman – Colin – Gess © L’Atalante – 2010

Curieuse de comprendre l’engouement pour cette série, l’ayant accessible puisque mon Golgoth en avait fait l’acquisition, et suite au conseil que Vicklay (qui parle des tomes 1-2 et 3) m’a fait en décembre… voici un cumul d’événements qui m’a conduit à découvrir ces BD. Je lirais très certainement la suite (3 tomes à paraître) car je suis intriguée par le personnage de Séverac (celui de Georges SPAD également, mais avec une moindre mesure). Pourtant, cet univers est totalement abstrait et surréaliste pour moi (cela tombe bien, j’en ai côtoyé dans ces tomes).

Un petit tour pour en lire plus, et notamment chez Kroniks où mon bon M’sieur Cruchot a pris le temps de présenter la genèse de cette série. Vous pouvez aussi lire les chroniques sur le comptoir de la BD et du9.

Une série qui s’offre le luxe d’avoir son propre site et son blog. Un tome 4 prévu dans l’année (la date du 25 mars est lâchée). Les avis sont déjà nombreux sur la toile !

Autre album de Lehman sur le blog : Thomas Lestrange

Extraits:

« Nous sommes le prochain stade de l’évolution et il nous faut un territoire à notre mesure » (Mabuse dans La Brigade Chimérique).

« La Guerre est comme une chambre ardente. Quand elle s’ouvre, je n’ai que mes chimères pour me protéger » (Marie CURIE dans La Brigade Chimérique).

La Brigade Chimérique

Série en cours (6 tomes prévus)

Éditeur : L’Atalante

Collection : Flambant 9

Dessinateur : GESS

Scénaristes : Serge LEHMAN & Fabrice COLIN

Dépôt légal : Août 2009 (tome 1), septembre 2009 (tome 2), octobre 2009 (tome 3)

ISBN (tome 1) : 978-2-84172-440-6

Bulles bulles bulles…

La preview de Digibidi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Brigade Chimérique, tomes 2 et 3 – Lehman – Colin – Gess © L’Atalante – 2009

La Licorne, tome 1 (Gabella & Jean)

La Licorne
Gabella – Jean © Guy Delcourt Productions – 2006

1565, période de la Renaissance.

A travers l’Europe, deux camps s’affrontent dans l’ombre afin d’être l’unique dépositaire d’un Savoir. C’est un combat sans mercis. Des meurtres sanguinaires sont perpétrés dans les rangs des médecins les plus brillants, des hommes que l’on croyait appartenir au passé refont surface… et tentent de protéger des mystérieuses tapisseries.

Un nom circule : les Asclépiades.

Physiciens, astronomes, chirurgiens, anatomistes… voilà quelques-uns des principaux protagonistes de La Licorne, un récit passionnant dont il m’est difficile de parler. Peut-être parce que nombre de personnages y sont introduits, l’intrigue est riche en éléments et les événements se passent sur plusieurs lieux. Un enchaînement de bulles parfois pas évident à la lecture… Mais malgré quelques accrocs ponctuels dans la fluidité de la lecture, le récit reste captivant.

Pour l’avoir déjà lu, le second tome de cette série en cours est vraiment moins confus.

D’autre part, la qualité des dessins est réellement appréciable. Ils sont réalisés avec tant de minutie… le rendu fait penser à des aquarelles. Très chouette !

Il y a le plein de liens à faire pour cette série. Dans un premier temps, je voudrais vous emmener en voyage du côté des blogs de GABELLA et de JEAN. L’actualité aidant (la sortie du tome 3 est prévue pour novembre), ils ne sont vraiment pas avares et nous livrent sur la blogosphère des planches en avant-première :

– chez Anthony JEAN, voici donc la preview du tome 3 et des dates de dédicaces prévues pour ceux qui seraient intéressés,

– chez Mathieu GABELLA, vous aurez accès à des petits suppléments également, pour cela, prenez ce lien-ci.

Et pour le reste :
– le lien vers une autre chronique,
– une dédicace magnifique réalisée par Anthony JEAN, la vidéo est un peu longue (11 mn), elle a pas mal tourné sur le net… mais elle n’en reste pas moins très sympa à regarder…

PictoOKUne lecture un peu difficile dans ce premier tome (nombreuses sont les pièces du puzzle qui se mettent en place). On ne perd cependant jamais le fil rouge… fil parfois indicible mais qui nous maintient en équilibre tout au long de l’album.

La Licorne

Tome 1 : Le Dernier Temple d’Asclépios

Série en cours (annoncée en 3 tomes ?)

Éditeur : Delcourt

Collection : Machination

Dessinateur : Anthony JEAN

Scénariste : Mathieu GABELLA

Dépôt légal : octobre 2006

ISBN : 978-2-7560-0415-0

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Licorne, tome 1 – Gabella – Jean © Guy Delcourt productions – 2006