Liebster Award Livresque

un-liebster-award-livresqueCela faisait un moment que je n’avais pas vu fleurir de tag sur la blogo (c’est un défaut d’attention de ma part… me semble).

Le Liebster revient, changeant légèrement d’intitulé : « Liebster Award Livresque »

Bidib a eu la gentillesse de me l’attribuer.

Le principe est simple :

– dire 11 choses sur soi,
– répondre aux 11 questions posées par celui qui vous nomme,
– écrire 11 nouvelles questions,
– et enfin désigner 11 nouveaux blogs.

Je m’excuse d’avance mais je ne vais pas être en mesure d’atteindre tous les objectifs.

*

* *

Je ne suis pas certaine d’avoir envie de livrer 11 choses de moi. 11 choses, c’est tout de même énorme ! Je triche (un peu), mets ce qui me vient en tête et laisse champ libre aux curieux qui passeraient par là…

1/ Je donnerais ma chemise pour avoir la collection complète des films de Buster Keaton.

2/ Je n’aime pas acheter mes livres via Internet. Je préfère de loin aller en librairie.

3/ Même quand je n’aime pas, j’ai du mal à abandonner un livre en cours de lecture.

4/ J’ai un texte de Freud de 67 pages à lire pour demain. Son titre : « Psychanalyse et médecine ou la question de l’analyse profane ». J’avoue que cela ne me met pas particulièrement en joie…

5/ L’alternative, c’est un texte de Lacan de 25 pages sur « La place de la psychanalyse dans la médecine ». Je crois que je vais plutôt opter pour ce plan B…

6/ J’ai un fils qui est particulièrement bordélique. Ça me désespère un peu… (vu que généralement, c’est toujours moi qui fini par ranger).

dsc_0136

7/ Mon autre fils chausse du 40. Il vient tout juste de fêter son 11ème anniversaire. Je suis assez impressionnée par la taille de ses pieds. J’avoue que je me demande bien s’il ne va pas devoir se faire à l’idée de marcher un jour pieds nus… ne trouvant plus de chaussures à sa taille…

et suivants/ A vos claviers si vous avez des questions 😛

*

* *

Les questions de Bidib :

1/ Quand tu lis, est-ce que tu penses déjà à la chronique que tu vas écrire, ou pas du tout ?

Ça dépend. Parfois, je prends des notes (mon carnet n’est jamais très loin). D’autres fois, lorsque je commence un livre, j’ouvre un document Word dans la foulée et j’écris la chronique au fur et à mesure de la lecture.

2/ Lis-tu de la littérature jeunesse ? Si oui, qu’aimes-tu dans ce genre littéraire ? Si tu n’en lis pas, pourquoi ?

Oui j’en lis. Ce que j’aime, c’est l’idée que cela puisse plaire à mes enfants. Puis dans un deuxième temps, je laisse le livre sur la table du salon pour qu’ils puissent se lancer si le cœur leur en dit. S’ils veulent que je fasse la lecture à voix haute, ils savent que je ne suis jamais très loin.

3/ As-tu un genre littéraire de prédilection ou es-tu un(e) touche-à-tout ?

Touche-à-tout.

4/ Quel(s) livre(s) a marqué un tournant dans ta carrière de lecteur ?

C’est plutôt ma prof de français de Cinquième qui a changé mon rapport à la lecture. Jusque-là, je lisais déjà beaucoup. Mais c’est elle qui m’a fait sortir de ma zone de confort et ouvert de nouveaux horizons. Elle m’a donné une liste d’une cinquantaine d’ouvrages qui, selon elle, étaient susceptibles de me plaire. Dans cette liste, des auteurs comme Racine, Vian, Camus, Barjavel, Sartre, Pearl Buck…

5/ Pourquoi écrire sur tes lectures ?

L’habitude est prise et puis, je suis aussi bien intéressée par le fait de découvrir un texte que par les échanges qui découlent des articles que j’écris.

6/ Le(s) livre(s) qui a marqué l’année 2016 ?

Le dernier roman que j’ai lu en 2016 était « Le Garçon » de Marcus Malte. Une claque.

7/ Des attentes pour 2017 ?

Vu comment cette année a commencé… je vais rester sur le même crédo : du changement ! J’espère qu’il sera bénéfique.

8/ Aimes-tu participer aux challenge lecture ? Pourquoi ?

Pas en ce moment. J’en ai beaucoup fait par le passé et aujourd’hui je limite. J’ai, pour le moment, envie de pouvoir entrer dans un livre au gré de mes envies sans avoir de contraintes supplémentaires.

9/ Quel est ton rythme de lecture ?

Il varie. Le minimum est de deux livres par semaine (un roman et une BD). Après, cela va dépendre du temps libre que je peux avoir.

10/ Souhaites-tu tout chroniquer ou tu choisis seulement les livres que t’ont fait fort impression ?

Il y a des livres dont j’ai envie de parler, que je les ai appréciés ou non. Dans ce cas, je fais une chronique.

Mais j’aime bien l’idée d’utiliser mon blog comme un « bloc-note ». J’essaie de faire un article récapitulatif en fin de mois sur les livres que j’ai lus mais pour lesquels je n’ai pas fait d’article détaillé. Dans cet article de fin de mois, il peut y avoir des coups de cœur comme de grosses déceptions.

Sauf rares exceptions – et en dehors du cadre d’un partenariat avec un éditeur – les livres que je ne chronique pas sont les livres que je lis avec mes fils. Je pars du principe que c’est leur univers de lecteur et il leur appartient. Ils n’ont jamais manifesté l’envie de faire état de leurs lectures, je ne vois donc pas pourquoi je le rendrais « public ».

11/ As-tu l’habitude d’écrire des critiques négatives ou tu ne choisis de parler que des livres que tu as aimés ?

Cela m’arrive de ne pas porter un livre effectivement. Je pense que la déception que provoque un ouvrage peut être un support d’échanges. On ne peut pas tout aimer. Si je me limitais à mes coups de cœur, il n’y aurait eu que 8 articles nouveaux sur le blog en 2016.

*

* *

Je n’ai pas 11 questions à poser. De fait, face à cette absence de curiosité non négligeable… je ne vois pas qui désigner 😛

Liebster Award… Ach !! Le retour !!

Monsieur Bruce m’a fait l’honneur de m’attribuer un Liebster Award 🙂

Une nouvelle mouture de ce tag que j’ai dû faire il y a 3 ou 4 ans (je fouille dans le blog… 2013 !). Les questions étaient différentes et de l’eau a coulé sous les ponts. Je saisis la balle au vol et répond de ce pas à ces quelques questions nourries de curiosité.

Le principe :

– reprendre le logo du tag

– répondre aux 11 questions

– taguer des gens

Liebster

– Qu’est ce qui t’a donné envie d’ouvrir un blog ?

Je l’avais déjà expliqué dans des tags précédents mais reprenons :

En 2004, avec mon ex-compagnon, nous quittons ma Lorraine natale pour nous installer à Toulouse. Je laisse derrière moi beaucoup de personnes qui me sont chères… famille, amis. Parmi eux, mon meilleur ami (devant l’éternel) que j’avais converti à la BD quelques temps avant. Les mois passent et dans nos échanges, revient régulièrement la question du « qu’est-ce-que-tu-as-lu-? ». Gros lecteur, il continue logiquement sa route côté romans (il n’a jamais eu besoin de moi de ce côté-là) mais là où le bât blesse, c’est du côté des BD. Il a voulu poursuivre la découverte et s’est, dans un premier temps, tourné vers des auteurs ou des genres qui lui avaient plus suite aux prêts d’albums que je lui avais proposé. Mais la production de BD est telle qu’on croule souvent sous le nombre faramineux de sorties chaque mois. Les tentatives faites ne lui ont pas toutes apportés satisfaction. « Trouve un moyen de me parler de ce dont tu as aimé » m’a-t-il demandé avec – en option – la possibilité de s’appuyer sur sa mémoire visuelle ; il s’agissait donc, en plus d’un avis, d’intégrer des visuels (couverture et planches) à la critique. Le format mail ne convenait pas particulièrement, les tchat ne permettaient pas forcément de garder une trace des conseils de lecture que je pouvais lui faire. Après des mois de tergiversations, j’ai tenté le blog.

Ouvert en 2009 sur Overblog, le support était finalement un bon compromis. Jusqu’à ce que des internautes commencent à le visiter et à y commenter… Surprise car je ne n’avais pas envisagé cette possibilité pourtant logique (je n’avais pas pensé à paramétrer le blog pour qu’il soit « privé »). J’ai commencé à cliquer sur les liens des personnes qui avaient laissés des commentaires… découverte d’un univers de passionnés de BD… familiarisation avec la « secte » des blogolecteurs. De là, j’ai réfléchi à comment changer ma manière d’écrire puisque jusque-là, je m’adressais à une personne familière, je lui écrivais comme je lui parlais.

Je n’ai eu de cesse depuis de veiller à améliorer mes écrits… un challenge difficile à relever.

– D’où vient le nom de ton blog?

Mon ex-compagnon est également un passionné de BD. Au fil des années, nous avons fantasmé sur l’idée d’ouvrir notre propre librairie mais en y aménageant un espace convivial où les gens pourraient se poser, rester bavarder, parler de BD ou d’autre chose. On en est venu à l’idée, dans notre futur local, d’avoir cet espace dédié aux albums (rayonnages classiques de librairie) et un coin bar (les thèmes ont varié du salon de thé au bar à rhum… ^_^ ).

On a commencé à se pencher sur la question, on en parlait avec nos amis (et notamment un couple d’amis libraires, spécialisés BD). On a fréquenté plusieurs librairies lors de nos vacances et notamment le BD Fugue Café de Lille qui a renforcé notre envie de finaliser ce beau projet. Mais d’un autre côté, à mesure qu’on fouillait la question, revenait systématiquement la question du risque financier, de la nécessité de ne pas se planter sur l’étude de marché (trouver le bon lieu, faire sa pub, organiser la gestion des stocks et les retours d’invendus, etc).

Puis, le déménagement à Toulouse. Une librairie BD avec ce concept de coin bar était ouverte à deux pas du Capitole. Cela a un peu refroidi nos ardeurs. Le fait qu’elle ferme un an plus tard a été une douche froide ! Puis la première grossesse et de nouveaux projets en perspective, une nouvelle dynamique familiale. On ne s’est pas senti de prendre un risque financier. Peu à peu, on a laissé dériver ce projet.

Quand j’ai ouvert le blog en 2009, le nom que je lui ai donné était un clin d’œil à tout cela.

– Comment te vient l’inspiration quand il s’agit d’écrire ?

Elle me vient de l’album en lui-même. Ce qu’il a suscité en moi, de ce à quoi il m’a fait penser, à quoi m’a-t-il fait réfléchir. Et puis comment interpelle-t-il ? Innove-t-il ou fait-il un réchauffé d’autres titres ? Permet-il d’enrichir son regard ou surfe-t-il sur des idées préconçues ?

Idéalement, le fait de construire un écrit qui prolonge l’ambiance de l’album est un de mes objectifs quand j’écris.

– Est-ce que tu penses continuer ces activités encore longtemps ?

Eternelle question qui revient après chaque cycle. Il y a des cycles courts et des cycles plus longs, totalement dépendants de ce que je vis dans le quotidien.

Pendant la grosse pause de 2014, je ne pensais honnêtement pas reprendre cette activité. Mais les échanges avec certains blogueurs m’ont manqué. Le fait d’être redevenue une lectrice silencieuse ne me plaisait pas.

Depuis la reprise du blog (septembre 2014), je m’efforce de publier avec régularité (trois chroniques par semaine les lundi, mercredi et vendredi). Mais il y a eu des coups durs, de la fatigue… et animer un espace de ce genre demande un minimum de temps. Mais poursuivre oui… c’est du moins la réponse que je fais aujourd’hui.

– Ton personnage comics préféré ? Et pourquoi ?

Le jeune Lester d’Essex County.

Lester (personnage du roman graphique de Jeff Lemire : "Essex County"
Lester (personnage du roman graphique de Jeff Lemire : « Essex County »

– Ton personnage comics que tu aimes le moins ?

L’Epouvantail que Batman combat dans « The Dark Knight : Le Chevalier noir » et dans les comics (mais je n’ai pas les références).

La raison pour laquelle je le nomme ? Il m’a fait forte impression. Et côté professionnel, sur les structures dans lesquelles j’interviens, je travaille avec des psychiatres & des psychologues. Certaines de leurs analyses sont pour le moins surprenantes… j’aime cette version vitriolée des thérapeutes.

L'Epouvantail
L’Epouvantail

– Tes auteurs préférés

Jeff Lemire qui me transporte à chaque fois, quel que soit l’univers qu’il développe.

Alain Kokor pour ses personnages tendres et lunaires, ses bleus magnifiques… tout.

Et puis pêle-mêle sans développer : Sergio Toppi, Frederik Peeters, Cyril Pedrosa, Emmanuel Lepage, Joe Sacco, Florent Chavouet, Nancy Peña, Manu Larcenet, Thomas Ott, Fred, Christophe Chabouté, Shaun Tan, Dave McKean, Will Eisner.

– Quelles sont tes autres passions ?

La lecture bien sûr 😛

Et puis en des temps anciens (ceux-là même où je n’avais pas d’enfants, que j’avais du temps et que la question du financement de la baby-sitter ne coutait pas un rein au point que ça vous explose le budget de la sortie) : le cinéma, les expositions, les musées, le théâtre, les concerts et la natation.

– Si tu avais un super pouvoir, tu voudrais lequel ?

Le pouvoir de téléportation. Cela me permettrait d’être en un clin d’œil dans un autre coin de France et de Navarre afin de passer du temps avec mes proches et amis.

Accessoirement, dans le quotidien, ça me permettrait aussi de ne pas poireauter des heures dans les embouteillages.

– Quelle question aurais-tu aimé qu’on te pose ?

J’ai 10 millions d’euros à dépenser, les veux-tu ? (après, même 1000 euros ça m’intéresse ^^)

– Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour ton futur sur le net ?

Qu’il continue à vivre et à retrouver son panache. Et accessoirement, qu’il me permette d’accéder à d’autres débouchés professionnels parce que le Social c’est bien… mais j’aimerai en sortir.

En tout cas, soyons fous ! L’espoir fait vivre. Mais je me dis qu’en ayant plus de temps pour rédiger des articles, je pense que mes chroniques ne peuvent que gagner en qualité 🙂

A mon tour de taguer maintenant. Par curiosité, je vais aller titiller des gens que je n’ai jamais (sauf erreur de ma part) titiller en les taguant : Sabine, Julia, Sido, Marion, PaKa, Yann et Véro. A vous de jouer 😉

Je lis… donc je suis…

Mo' l'AdminUn petit jeu qui se nourrit des lectures passées

Le principe ? « Répondre aux questions posées en donnant comme réponse le titre d’un livre lu dans l’année écoulée »

Vu chez Noukette… je prends le relais et je passe la main à qui veut.

 

Décris toi…

La petite marchande de prose

Comment te sens tu ?

La Fée carabine

Décris où tu vis actuellement…

Ici

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais tu ?

Au-delà des mers

Ton moyen de transport préféré ?

Embarqué

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est…

Supers

Toi et tes amis vous êtes…

Les Rêveurs lunaires

Comment est le temps ?

Comme un lundi

Quel est ton moment préféré de la journée ?

Le jardin de minuit

Qu’est la vie pour toi ?

Minuscule

Ta peur ?

Loin des yeux…

Quel est le conseil que tu as à donner ?

Zaï Zaï Zaï Zaï

La pensée du jour…

Vois comme ton ombre s’allonge

Comment aimerais tu mourir ?

Mourir ça n’existe pas

Les conditions actuelles de ton âme ?

Catharsis

Ton rêve ?

Wonderland

Un tag au nom imprononçable… disons que vous êtes (plus de) 10

Very Inspiring Blogger Award
Very Inspiring Blogger Award

Jérôme m’a décerné le « Very Inspiring Blogger Award », un clin d’œil qui consiste à saluer les 10 blogueurs qui comptent le plus… disons cela comme ça.

Pour bien faire les choses, je vais commencer par recopier les règles de base de cet Award :

– Le nominé devra afficher le logo sur son blog et mettre un lien vers le blog qui l’a désigné

– Le nominé devra désigner dix blogueurs/blogueuses qu’il admire, en listant leur blog et en les informant de leur nomination.

C’est extrêmement difficile de ne tirer un coup de chapeau qu’à 10 personnes. C’est contrariant, cornélien… pas impossible mais réellement compliqué. D’un autre côté, les occasions du genre étant assez rares, je ne voudrais pas la rater (j’ai un côté Bisounours qui ressort ponctuellement et qui me surprend toujours).

Je m’excuse donc auprès de tous ceux et de toutes celles que je ne vais pas nommer mais je vais adresser un message à :

Jérôme : c’est une évidence de parler de toi à mon tour. Puis-je faire un copier-coller du paragraphe que tu as écrit à mon intention ?? (exception faite pour la fin car… je crois que je suis à jour dans les albums que tu as déposé dans mes mains… et quand vas-tu lire « Maus » à la fin ??). Cela m’arrange que tu m’aies tagué car il m’aurait été difficile de ne pas te citer mais… je vais feinter et faire appel à la bonne « vieille règle » qui dit que si on remet un Award à celui qui nous l’a attribué, cela ne résout en rien les missions qui nous sont confiées ?? :mrgreen: Quelque chose dans le genre que je n’arrive pas à formuler, un peu d’espièglerie aussi… mais personne n’oserait prétendre que cette règle n’existe pas 😀

Il me reste donc [encore] 10 personnes à saluer, chose que je vais faire de façon décontractée et en restant assez succincte (puisque nos blogs sont en accès libre).

David : parce que tu es d’une mauvaise foi que j’apprécie, parce que tes conseils sont souvent pertinents (pas tous, c’est pour cela que je précise « souvent »… Je ne citerais qu’Orff et Kalesniko pour rafraîchir ta mémoire :P). J’aime bien nos débats à la fois animés et amusés. Vivement Angoulême deux-mille-quarante-douze que l’on puisse se revoir 😀

Kikine : Entre nos lectures communes, nos fous rires, nos clins d’œil, des recettes… on a de quoi faire toutes les deux. Bon et sinon, tu reviens bientôt sur la blogo ?? ^^

Lunch & Badelel : parce que vous êtes indissociables tous les deux, différents et complémentaires, l’un en rouge et l’autre en bleu 🙂 Vivement janvier prochain (à moins qu’une autre occasion se présente avant ;))

Marion : tes photos, carnets, chroniques… un univers que j’apprécie grandement, sans compter les échanges que nous avons nourris à l’occasion de certaines lectures.

Marilyne : je suis bien en difficulté pour te faire ce clin d’œil, le côté « concis » de l’exercice se prête assez mal à la richesse de nos échanges. Il y a tout simplement trop de choses qui font que tu ne pouvais pas ne pas apparaître dans ce billet. Le reste nous appartient 😉

Moka : même si je te connais peu, je me retrouve très souvent dans ce que tu partages. Des « moi après mois » que je suis avec une attention silencieuse, des découvertes que j’ai faites grâce à toi et que je ne compte plus. Publier ce billet sans te nommer n’était pas pensable.

Nahe : des cartes postales qui apportent des touches de couleur à la déco de mon appartement. Des échanges nourris depuis plusieurs années. Un livre qu’il me tarde de découvrir, qui ne cesse de quitter ma PAL pour mieux la retrouver (il est sur mon bureau cette semaine). Malgré nos absences respectives de la blogo, jamais au même moment (tant qu’à faire), un lien qui ne se casse pas. Merci pour tout 😉

Noukette : ou devrais-je dire MaNouketteAdorée ?? En avion, on habite à moins d’une heure trente l’une de l’autre. Je dis ça je dis rien… parce que c’est valable pour toi comme pour moi 😀 Et puis j’adore ta bonne humeur et je ne voudrais pas l’assombrir 😛

Sabine : sourire aux lèvres en pensant à toi. Des discussions qui se suivent et qui ne se ressemblent pas mais toujours, ce côté pétillant et parfois (systématiquement ??) déjanté que l’on emploie pour rebondir sur un propos, une question… Des « vraies » lectures communes, vraies de vraies… même si j’ai totalement cafouillé sur la dernière (mais c’est parce que la batterie du commutateur de la porte de téléportation que j’utilise est tombée en panne… du coup je suis tombée dans une faille spatio-temporelle dont je me suis sortie avec difficulté. Je voulais rencontrer la première femme qui a eu l’idée de la recette aux cannelés mais j’ai cafouillé dans les réglages et sous-estimé l’énergie nécessaire pour ce voyage … semblerait-il). Je tais tout le reste mais merci pour le package bonne humeur-échanges-conseils-toussa-toussa 😉

Val : alors, si on tient compte du fait que je t’ai suffisamment fait rougir aujourd’hui… euh… il m’est difficile de savoir ce que j’ai le droit de dire dans ce billet. D’un autre côté, si c’est pour m’entendre dire que je radote, que je l’ai déjà dit en MP ou ailleurs… je vais peut-être éviter 😀 Mais quand même… deux bavardes se sont trouvées ^^

Tag : Blogueur convivial

En réalisant un nuage de tag pour remercier les internautes des échanges menés sur ce blog, je me suis rendue compte que les lecteurs qui commentent le plus mes articles sont des personnes que je perçois comme ultras conviviales, sympathiques, chaleureuses (je leur réserve toute un stock de compliments qu’il serait trop long de détailler ici ;)).

Aussi, j’ai eu l’idée de faire un tag qui leur rendrait hommage.

En me basant sur le nombre de commentaires qu’ils ont déposé sur mon blog dans l’année, j’ai identifié les 10 blogueurs les plus bavards. Je leur décerne la Palme de la convivialité (j’aime assez l’idée que le fait d’être bavard soit vu comme une qualité ^^).

Je ne sais pas si je suis habilitée à inaugurer un nouveau tag et je m’en moque. Je n’en fais qu’à ma tête et ouvre les hostilités.

Ce tag permettra à chaque blogueur taggué de désigner les 10 blogueurs les plus conviviaux qu’il connaisse en se basant le nombre de commentaires déposés par les internautes sur son blog en 2013 !

Blogueur convivial
Blogueur convivial

Blogueur taggué, ta convivialité n’est plus à prouver ^^

Voici les règles auxquelles tu devras te plier :

1. Lorsque tu apprendras que tu as été désigné, te réjouir tu devras. Danser la gigue et arborer le logo de ce Tag sur ton blog tu feras.

2. Pour remercier celui qui t’a désigné, un petit texte tu rédigeras.

3. Puis, les 10 internautes les plus bavards sur ton blog tu nommeras.

4. Les prévenir (sur leur blog) de ton méfait tu devras.

5. Faire ce tag UNE SEULE FOIS tu pourras.

Pour lancer la chaine, je désigne donc les dix plus sympathiquement loquaces d’entre vous :

Lunch, Jérôme, Cristie, Noukette, Enna, Zazimuth, Marie, Nahe, Mango, Val.

Merci à vous de permettre à mon blog d’être aussi vivant et mille mercis pour vos échanges ! 😉

The Versatile Blogger Award (by Marion & Jérôme)

Le mois de septembre et son lot de rentrées est proche : rentrée scolaire, rentrée littéraire, retour des blogueurs à leurs écrans… Retour des tags également. A ce sujet, j’ai eu le plaisir et le privilège d’être tagguée par Marion et par Jérôme qui m’ont remis au passage un Versatile Blogger Award.

Comme le veut la coutume, il me revient de leur déclarer mon amour à mon tour mais les alexandrins n’ont pas daigné fleurir sous ma plume, à mon grand regret.  Marion, c’est pourtant un grand plaisir que celui de visiter ton blog pour te lire. Jérôme… que pourrais-je te dire ici que je ne t’aurais point dit en mail ??!! ^^

EDIT : un grand merci à Kikine qui m’a également mis sous le feu des projecteurs en m’attribuant également cet Award. Madame Kikine, je connais ton blog depuis longtemps mais ça ne fait que quelques semaines que nous « communiquons » réellement. Profiter d’un échange avec toi me met toujours le sourire aux lèvres… Merciii 😀

EDIT 2 (du 3/09/2013) : … à Noukette : Noukette, on doit se voir cette année (si j’ai bien compris)… donc je te dirais de visu toutes les douceurs que j’aurais couché ici en temps normal 😀

Merci à tous les trois pour vos échanges et tous ces partages !

The Versatile Blogger Award
The Versatile Blogger Award

Qu’est-ce qu’un Versatile Blogger Award ?

Voici les règles que je cite :

« Tout fonctionne par élections affectives :

1 – Tout d’abord, célébrer l’initiative en arborant fièrement les couleurs du logo des Versatile Blogger Award en haut d’un post dédié.

2 – Puis remercier chaleureusement le blogueur / la blogueuse truculent / truculente qui vous aime et vous le fait savoir.

3 – Lister sept petites choses vous concernant.

4 – Nommer quinze blogueurs méritants.

5 – Prévenir lesdits blogueurs que vous avez exprimé tout votre amour à leur attention, par un petit message sur leur blog.

*

* *

Pour rendre honneur à cet Award, je vais donc m’atteler à y répondre scrupuleusement. Pour une fois, je n’attendrais pas vos questions pour livrer sept aveux sur ma petite personne. Une fois n’est pas coutume, je vais également ne dévoiler que des choses qui ne sont pas en lien avec le blog.

Les Sept petites choses me concernant :

1 – Je donnerais ma chemise pour avoir la collection complète des films de Buster Keaton.

2 – Je n’ai aucun sens de l’orientation ce qui fait que je me suis perdue dans le complexe de La Villette (pour ne citer que cet exemple).

3 – Après 8 heures de route, il m’est arrivé de voir trois nonnes avec des cornettes traverser l’autoroute.

4 – Quand je suis fatiguée, je ne trouve pas mes mots ou je les remplace par d’autres existants (« j’ai essayé une robe dans une cabine téléphonique ») ou non (« Jérôme [un ami de longue date], tu ne voudrais pas mettre un petit fruit de bond [entendez « bruit de fond » ; je lui demandais de mettre de la musique en fait).

5 – Après vérification, je n’ai absolument aucun short dans ma garde-robe.

6 – Dès qu’il fait bon, je chausse mes tongs, même pour aller au travail. Elles me servent le temps des transports et des réunions mais dès que je peux, je suis pieds-nus.

7 – Je n’ai jamais honoré un pari que j’avais fait à l’âge de 17 ans. Lors d’une soirée arrosée, je m’étais engagée à faire « quarante-douze mille » bébés.

Et les 7 autres petites choses me concernant :

1 – J’utilise Excel à la moindre occasion ; dès qu’il s’agit d’organiser quelque chose, j’ouvre un tableau.

2 – Septembre approche à grands pas. Malgré les bonnes résolutions que je prends chaque année, je n’ai encore rien acheté pour les cadeaux de Noël.

3 – Mon petit bonhomme de 4 ans m’a dit qu’il « était prêt pour le métier de grand frère ». Quant à moi, je ne suis pas prête à resservir le couvert une troisième fois.

4 – J’ai déjà passé trois heures en cellule de dégrisement. J’accompagnais un usager au poste de Police et vu l’esclandre qu’il a fait, les flics m’ont enfermé avec lui le temps qu’il se calme… dans l’espoir que je le raisonnerais.

5 – J’ai fait mon stage de première année de formation (3 mois étalés sur une période de 5 mois) dans un Régiment de Tirailleurs… cela m’a confirmé que je n’étais pas faite pour travailler à l’Armée.

6 – Pendant une période (mes années Fac), j’ai eu le doux surnom de « Drinking Woman »…

7 – La première fois que j’ai tapé quelqu’un, c’était à l’âge de 5 ans. J’étais en Grande Section de Maternelle et un « petit » se moquait de ma meilleure amie. J’ai décidé de lui « régler son compte ». Malheureusement pour moi, il avait un grand frère en CM1…

*

* *

Les Quinze blogueurs méritants :

En tout premier lieu : Val, que je m’étais jurée de taguée (mais que je taguerais à l’avenir quand j’aurais l’occasion de concocter moi-même la liste des questions aux tagués… gniarf gniarf). Val, si tu avais oublié cette promesse que je m’étais faite… moi pas 😀

[Je prends ma respiration… désigner quinze personnes, ce n’est pas rien !!]

Ensuite, je vais aller titiller Lhisbei (que je lis tout le temps et que je n’embête jamais, pas même en commentaires ^^) et Manu (pour l’occuper à son retour de vacances)…

Ainsi que Loula, Nahe, StrawZazimuth, Kikine, Brize, Natiora, Valentyne, Wens, A-yin, Syl et Lystig.

A vous de prendre le flambeau si le cœur vous en dit.

Quant à moi, ce serait au-dessus de mes forces de livrer sept nouveaux amuses-gueules à vous mettre sous la dent si j’étais de nouveau sollicitée pour ce tag.

Ach ! Liebster !!

Taguée par Argali qui m’a attribué un Liebster. Merci Madame 😉

Liebster

Le principe de ce tag :

1. Je dois écrire 11 faits sur moi.

2. Je réponds aux questions que la personne qui m’a taguée a postés et je crée 11 questions destinées aux personnes que je vais taguer.

3. Je choisis 11 personnes et je mets un lien vers leur blog dans mon post.

4. Je les informe sur leur page.

5. Je ne peux pas taguer la personne qui m’a tagué.

 *

* *

Alors en avant la musique, place aux Révélations !

Je suis timide

Aucune idée de ce que je peux vous dire sur moi…

Ah, une idée me revient. Cela ne vous étonnera pas si je réutilise ma vieille recette de laisser vierges ces 11 révélations. Je vous laisse ainsi la possibilité de me faire révéler ce que vous voulez. Oserez-vous ? N’oserez-vous pas ? C’est à vous de voir ^^

1. De Marie : Si tu devais partir vivre à l’étranger, quelle destination choisirais-tu ?

Si je devais partir vivre à l’étranger, je choisirais le Québec. J’entends plein de bonnes choses sur cette région et le fait qu’ils parlent français m’arrange… je suis si médiocre en langues étrangères… ^^

2. De Jérôme : Comment t’y prends-tu pour donner à tes enfants le goût de lire ?

Je ne sais pas trop à vrai dire. J’ai essayé de reproduire la recette que j’avais inventée pour Monsieur Lutin mais elle ne fonctionnait pas pour Petit Hulk ^^ Il a fallut en créer une nouvelle. Ce qui est facile maintenant qu’ils parlent et qu’ils savent clairement exprimer ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas, c’est plus facile pour leur acheter des livres.
Sinon, lorsqu’ils étaient plus petits, j’ai fait un petit coin bibliothèque dans leurs chambres, qu’ils puissent y accéder sans l’aide d’un adulte et « bouquiner » selon leur envie, se choisir un livre pour lire seul ou venir solliciter un adulte.
Je crois aussi que le rituel de l’histoire du soir aide à installer la lecture dans le quotidien de l’enfant.
Ensuite, il me semble que la grande majorité des lecteurs que nous côtoyons sur les réseaux est parvenue à transmettre ce goût pour la lecture. Un enfant qui voit son ou ses parents avec un livre à la main en permanence ne devient-il pas plus facilement lecteur ?

3. D’Enna : je sais que tu ne lis pas que des BD, mais pourquoi ne parles-tu pas de tes autres lectures sur ton blog (à part une exception pour le petit bac l’année dernière si je ne m’abuse) ? ;-)

Deux exceptions l’année dernière ^^ « Le vieux qui ne voulait pas souhaiter son anniversaire » et « Oreiller d’herbe ». Le premier, car il m’a donné envie d’en parler et le second car le livre m’avait été offert par une amie et que je voulais lui faire des retours plus construits que ceux que j’aurais pu faire en mail ^^
Cette année, j’ai déjà mis un ou deux romans (avec certitude, j’ai parlé de « L’Attentat » – en LC avec Nahe et Cristie -… le second m’échappe ; est-ce une affabulation ?). Et Nahe m’accompagne sur une nouvelle LC littéraire que nous vous présenterons vendredi ;)
En fait, je souhaite que mon blog conserve cette spécificité BD. Cela tient avant tout à ce qui m’a conduite à ouvrir ce blog. J’avais expliqué ma démarche à l’occasion des 3 ans de ce blog (clic si tu veux). Et puis à force d’écrire sur mes lectures BD, j’ai pris de la confiance et je trouve cela plus facile que d’écrire une chronique littéraire.
Et puis vous êtes nombreux à parler de romans et je ne vois pas ce que je peux dire qui n’aurait déjà été dit. Certes, maintenant qu’on voit plus de BD sur la blogo, je pourrais me faire la même réflexion concernant le maintien de ce blog mais l’habitude est prise et je ne saurais plus me passer des échanges qui en découlent.
Après, je ne suis pas réfractaire à l’idée de publier des chroniques littéraires. Mais dans ce cas, je préfère privilégier l’échange et je prends plus de plaisir en profitant des échanges que l’on a quand on lit en LC. Une dernière chose : je lis les BD de manière boulimique alors que je suis plus posée pour les romans ; je veux les savourer, être sûre d’avoir la possibilité de les lire dans de bonnes conditions sans saccader ma lecture de multiples pauses… Nahe l’a bien compris et je prends beaucoup de plaisir à faire ces lectures en sa compagnie.
Donc pour les romans, pourquoi pas mais en étant accompagnée ;)

4. De Cuneg : Tu visites une librairie géniale que tu ne connais pas, dont le fond semble avoir été assemblé uniquement pour toi, il n’y a que des BD/livres qui t’intéressent partout où se posent tes yeux, MAIS, tu n’as le droit d’acheter qu’un seul et unique livre (sans limitation de prix) : quels sont tes critères de choix ?

Très facile cette question ! :D
[mode paillettes dans les yeux on] Tu me parles donc de la librairie idéale !! [mode paillettes dans les yeux off… sniff]. Grosso modo, le choix est difficile et me prendra des heures. Mon attention se portera donc uniquement sur deux catégories d’ouvrages : ceux que j’ai très envie de lire (je disais récemment à Marilyne que j’avais une liste des « vitaux », c’est-à-dire les ouvrages qu’il me faut absolument ^^) et ceux qui sont introuvables.
Le choix risque d’être dur et de me prendre plusieurs heures mais je pense tout de même que je jetterais mon dévolu sur un titre que je ne parviens à trouver absolument nulle part. J’en connais le titre par cœur et cette librairie-là l’aura à coup sûr ! :D
… mais ton histoire ne dit pas si j’aurais le droit de revenir dans ladite boutique !!! ;)

5. De Choco : Un incendie va atteindre ta maison. Ta famille est en sécurité. Tu as 10 minutes pour récupérer ce que tu peux. Qu’est-ce que tu sauves ?

Objectif number one : Lala !!

Je n’ai jamais pris le temps de présenter Lala que voici, cinquième membre de la famille (et pas des moindres !!) :

Lala
Lala… à qui on a mangé les mains, la cravate et le derrière… Lala a l’œil beaucoup moins vif que dans sa prime jeunesse mais un bon gaillard tout de même qui vadrouille, nage (et coule), vole aussi parfois…

Si nous perdions Lala… non non… nous ne perdrons pas Lala, un point c’est tout !!  😀

Si la recherche de Lala ne me bouffe pas la totalité des 10 mn (il faut savoir que Lala est fourbe dans le choix de ses cachettes !), alors j’essaye de récupérer mon sac à main et la sacoche de Monsieur et mon ordi portable (mon « Lala » à moi mais beaucoup plus facile à trouver).

Passés ces objectifs, je ne sais pas si le feu me laissera encore un peu de temps et comment je parviendrais à réfléchir de manière caaalme et posée mais peut-être quelques vêtements, histoire de dire que je ne vais pas aller au travail en tenue de nuit car dans ma tête, les incendies se passent la nuit… ^^

6. De Choco : Un éditeur t’offre de réaliser un scénario pour le dessinateur de ton choix. Lequel choisis-tu et pourquoi ?

Je crois que réfléchir ne m’aidera pas alors je vais partir sur l’auteur auquel j’ai immédiatement pensé : Frederik Peeters.

Difficile également d’argumenter !

Déjà, il n’est pas désagréable à regarder (mais je m’égare). Il touche à tout (SF, polar, bio…) et il le fait bien. Grâce à son blog dédié à Aâma, je me représente mieux comment il s’organise, comment il suit son fil, développe un personnage et construit sa personnalité… J’aime sa façon de travailler, certainement parce que j’y retrouve un peu la manière dont je fonctionne ^^

7.

8.

9.

10.

11.

Les 11 réponses aux 11 questions d’Argali :

1. Quel est ton meilleur souvenir d’enfance ?

Mon meilleur souvenir d’enfance est un après-midi passé à jouer dans les hautes herbes du champ de mon grand-père. Je me suis racontée des tonnes d’histoires ce jour-là, un mystérieux chevalier m’a sauvée maintes et maintes fois des plantes carnivores qui menaçaient de m’engloutir… Bref, superbe souvenir d’un monde imaginaire que je ne suis malheureusement plus en capacité de construire ^^

2. Si je te dis « plume » tu penses à…

L’insoutenable légèreté de l’Etre ^^

3. Que contient essentiellement ta bibliothèque ? (romans, documentaires, jeunesse, essais, BD, livres d’art, guides de voyages, polars…)

BD ^^ Même si j’ai tout le reste aussi !!

4. Quel est ton écrivain préféré ? Pourquoi ?

Jean Racine car il m’emporte dans une autre dimension

5. Quel a été le pire jour de ta vie ?

Le jour où mon horrible pantalon en velours bordeaux a craqué. Ce devait être en CE2. Alors que je me baissais, le fond de culotte a rendu l’âme dans un tonitruant « Craaaaac ». J’étais en classe de neige, c’était le dernier pantalon sec que j’avais à disposition… tout le monde a éclaté de rire, ça m’a vexé et mise mal à l’aise pour toute la fin du séjour !

6. Si tu étais une personnalité, tu serais…

Edith Piaf et je chanterais Padam Padam Padam… à tout bout de champ !

7. Décris un moment idéal, parfait, pour toi (lieu, atmosphère, occupation…).

Une journée en solitaire avec soleil, farniente… sieste et lectures au programme ^^

8. Que ferais-tu si tu recevais inopinément mille euros ?

Je les mettrais de côté en attendant de savoir comment les utiliser à bon escient !

9. Quel est le dernier film que tu as vu au cinéma ?

« Les Croods », c’était vendredi matin. Un moment bien agréable durant lequel mes fils ont rit à gorge déployée.

10. Quel est ton plat préféré ?

La choucroute ?

11. Qu’est-ce qui peut te mettre en colère ?

Un hypocrite

Partie 3 : aux 11 personnes que je tague :

1. Que pensez-vous de cette citation de L’Entrevue (M. Fior) : « Que serions-nous s’il ne nous restait même pas les rêves ? »

2. Et de Formose (Li-Chin LIN) : « Les enseignants les plus appréciés étaient ceux qui nous aidaient à avoir de bonnes notes en nous donnant des astuces. Pas ceux qui nous encourageaient à penser » ? 😛

3. Et une dernière des Ignorants (E. Davodeau et R. Leroy) : « Pourquoi un livre rencontre ou pas ses lecteurs ? Qu’est-ce qui fait la valeur d’un auteur ? »

4. C’est la journée mondiale du Livre voyageur. Tu t’es inscrit pour participer à l’opération « Passes ton livre à ton voisin ». Tu devras donc déposer un livre de ton choix dans un lieu public pour qu’un inconnu l’emporte, le découvre et le remette dans le circuit des livres voyageurs par la suite. Quel livre choisis-tu et dans quel lieu le déposes-tu ?

5. Un de tes amis souhaite suivre davantage l’actualité littéraire. Quel webzine lui conseillerais-tu ?

6. Tu te réveilles un matin et constates rapidement qu’Internet n’existe plus. Toutes les radios relayent l’information. C’est un fait : Internet n’existe plus et rien ne le remplacera. Qu’est-ce qui te manquera le plus ?

7. Lors d’un Festival du livre, tu fais la queue pour rencontrer un auteur. Dans la file d’à-côté, un festivalier s’adresse à toi. Vous sympathisez. Il te parle de son dernier coup de cœur et d’une chronique qu’il a lue sur internet et avec laquelle il n’est pas d’accord. En investiguant, tu comprends que ladite chronique incendiaire est celle que tu as mise en ligne. Que fais-tu ? Te dénonces-tu comme l’auteur de cet écrit ou le laisses-tu parler et te dénigrer ?

8. Un auteur te contacte car il aimerait que tu présentes son dernier ouvrage. En suivant le lien qu’il te donne pour accéder à son site, tu constates que tu n’apprécies ni son style, ni la teneur de ses propos. Avec diplomatie, tu le recontactes en lui expliquant que tu ne souhaites pas t’engager dans ce projet de partenariat. Il t’insulte, te trouve intolérant… Que lui réponds-tu ?

9. Suite à un accident, tes deux bras sont plâtrés pour deux mois. Te voilà en arrêt, incapable de travailler et avec un boulevard de temps libre pour les semaines à venir. Le problème, c’est que tu ne peux rien attraper seul. Adieu lectures ou as-tu un stratagème pour contourner cette difficulté ?

10. Envie de sensations fortes ? Dans quel lieu atypique tenterais-tu une heure de lecture ?

11. De quel conte d’enfant aimerais-tu être le héros ?

Marie, Jérôme, Mango, Colimasson, Marilyne, Enna, Cuné, Noukette, Choco, Catherine, Cristie.