Les beaux étés, tome 3 (Zidrou & Lafèbre)

Zidrou – Lafèbre © Dargaud – 2017

1992. Pierre et Pépète briquent Mam’zelle Estérel, la 4L familiale, afin qu’elle se montre sous son meilleur jour à son nouveau propriétaire. Pierre a tout de même un pincement au cœur à l’idée de devoir s’en séparer. La petite carte de fidélité retrouvée dans la boîte à gants fait remonter les souvenirs des premières vacances où Mam’zelle Estérel a emmené toute la petite famille jusqu’à Saint-Etienne…
1962. Les parents de Mado viennent d’offrir au couple une 4L rutilante, rouge estérel. Pierre est aux anges à l’idée de traverser la France au volant de cette magnifique Renault. La galerie chargée à bloque, Pierre et Mado embarque toute la petite tribu. La présence de la petite Julie, qui ne maîtrise pas encore complètement ses sphincters, oblige la famille à quelques arrêts pipi en catastrophe. Nicole quant à elle n’a que 6 mois mais elle semble ne perdre aucune miette de cette grande expédition. Pierre et Mado, amoureux et complices, se font une joie à l’idée de passer ces quinze jours en France. Pierre projette même de descendre, comme à leur habitude, sur les plages de la Méditerranée. Mado est plus réservée. Il faut dire que Pierre a invité les parents de Mado à passer ces quelques jours avec eux… et Mado appréhende cette quinzaine en compagnie de sa mère, la bien-nommée Yvette-la-parfaite qui mène toujours son monde à la baguette…

S’apprêter à lire un tome des « Beaux étés » c’est un peu comme le plaisir que l’on a juste avant de manger des bonbons. C’est ce moment précis où le paquet vient d’être ouvert, que l’odeur des sucreries nous fait déjà saliver à l’idée de retrouver un goût qui n’a nul autre pareil. L’effet est le même et ce troisième tome de la série répond parfaitement aux attentes du lecteur.

C’est en premier lieu cette bonne humeur et cet humour que l’on retrouve. La joie de vivre de cette famille belge imaginée par Zidrou est communicative. Des répliques qui fusent, des piques qui fusent du tac au tac. Elles sont arrosées d’une pointe généreuse d’ironie et de beaucoup de tendresse. Comment ne pas fondre ? Comment ne pas éclater de rire ?

On retrouve avec plaisir tous les petits rituels des tomes précédents : les premiers jours de vacances sacrifiés, une voiture que l’on charge jusqu’à ce qu’elle explose, le passage de la frontière franco-belge… et nous voilà en route. Le scénario est espiègle, prêt à accueillir toute nouvelle éventualité de rebondissements. Beaucoup de chaleur, de complicité et d’amour dans ces pages, rien n’est étouffé, rien n’est dit ou fait à moitié. Zidrou introduit un nouveau personnage en plaçant dans cette histoire la mère de Mado. Elle écorne à plusieurs reprises la bonne humeur contenue dans ces pages mais le scénariste ne laisse pas le malaise s’installer.

Jordi Lafèbre semble lui aussi beaucoup s’amuser. Il dessine des bouilles fendues de larges sourires, des yeux qui pétillent souvent de malice et sont capables de faire passer n’importe quelle émotion. L’ambiance graphique est lumineuse, plutôt proche [pour moi] des teintes printanières que de celle de l’été et c’est tant mieux car cela renforce le côté convivial de la lecture.

Un album qui nous met quelques airs entrainants en tête (« Santiano », Brel, Eddie Cochran…). Effet bonne humeur garanti !

Les tomes 1 et 2 sont aussi sur le blog.

Une lecture commune faite en compagnie de Noukette, Framboise et Sabine ! Yeah ! Un album parfait pour la « BD du mercredi » : le RDV est aujourd’hui chez Noukette.

Extraits :

« Dis Gros-Papy, pourquoi t’es crès crès gros ?
– C’est parce que je suis rempli de souvenirs, c’est pour ça » (Les beaux étés, tome 3).

« Que voulez-vous ? Vieillir, c’est comme conduire une voiture : on a beau savoir qu’il faut regarder la route devant soi, on ne peut pas s’empêcher de zieuter tout le temps dans le rétroviseur » (Les beaux étés, tome 3).

Les Beaux Etés

Tome 3 : Mam’zelle Estérel
Série en cours
Editeur : Dargaud
Dessinateur : Jordi LAFEBRE
Scénariste : ZIDROU
Dépôt légal : juin 2017
56 pages, 13,99 euros, ISBN : 978-2-5050-6776-4

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les beaux étés, tome 3 – Zidrou – Lafèbre © Dargaud – 2017

Les beaux étés, tomes 1 et 2 (Zidrou & Lafebre)

Zidrou – Lafebre © Dargaud – 2015
Zidrou – Lafebre © Dargaud – 2015
Zidrou – Lafebre © Dargaud – 2016
Zidrou – Lafebre © Dargaud – 2016

Une petite famille belge se ressource chaque année pendant les vacances d’été. Et si le départ est souvent retardé de quelques jours – en cause le père, auteur de bandes dessinées, qui doit rendre les dernières planches avant de pouvoir laisser reposer ses crayons – la bonne humeur envahit l’habitacle de leur vieille 4L dès l’instant où toute la petite tribu est montée dedans.

Chaque album se consacre à un été bien précis. Ainsi, « Cap au Sud ! » nous fait remonter en 1973 à l’occasion d’un été particulier où Pierre et Mado, le couple de parents est sur la sellette. Avant d’annoncer leur séparation à leurs quatre marmots, ils ont voulu qu’ils profitent de leurs dernières vraies vacances en famille. Loin de se douter que de grands changements vont avoir lieu, Julie, Nicole, Louis et Paulette vont découvrir l’Ardèche !

L’album « La Calanque » nous emmène quant à lui en 1969. Paulette n’est pas encore née et cet été est l’occasion pour les enfants de découvrir la mer. C’est l’été des 100 000 kilomètres de « Mam’Zelle Estérel » (la 4L familiale), de l’annonce d’une nouvelle grossesse pour Mado et le premier pas de l’homme sur la lune !

Beaucoup de fraicheur et d’humour dans cette série malgré le soleil qui cogne de toute ses forces sans parvenir à nous abrutir. Il y a toujours un petit coin d’ombre, un refrain, une vague… qui s’assure qu’on a le sourire bien collé aux lèvres. La bonne humeur du scénario est communicative et la sympathie que l’on ressent pour cette famille est immédiate. Un rythme narratif doux et entraînant qui donne la parole à chaque membre de la famille, du plus grand au plus petit sans exception et sans distinction d’âge. Beaucoup de spontanéité dans ce petit microcosme humain qui n’exclut rien et explore tous les possibles, saisissant l’opportunité de se prélasser dans un petit coin de nature, attrapant au vol l’occasion de lier une amitié ou tout simplement de passer du bon temps en famille.

Jordi Lafebre a de nouveau sorti ses crayons pour faire équipe avec Zidrou. Les deux auteurs sont loin d’en être à leur première collaboration puisqu’ils nous avaient régalé précédemment avec « Lydie » ou bien encore « La Mondaine ». Ici, exit les couleurs dans des teintes sépia, place à la luminosité et aux tons chatoyants de l’été. Le dessin nous invite à trouver notre place au sein de cette famille qui nous a d’ores et déjà réservé une place sur la banquette arrière de Mam’zelle Esterel. On a chaussé les lunettes de soleil et le paréo le plus confortable pour descendre sur la route des vacances avec eux. Ce qui est drôle, c’est que pour avoir pesté plus d’une fois [dans les embouteillages] en voyant ces cohortes de belges et de hollandais pour qui le seul mot d’ordre semblait être « Cap au Sud ! », nous voilà en leur compagnie, en quête d’un petit coin de paradis au soleil.

PictoOKUne lecture-détente qui offre une coupure appréciée dans le quotidien. Si vous avez envie de bonne humeur, les « Beaux étés » sont là pour ça J

Les chroniques : Noukette (tome 1 et tome 2), Jérôme (tome 1 et tome 2), Nahe (tome 2).

Extraits :

« La vérité, Pierre, c’est qu’on rêvait d’une vie au soleil et qu’on a eu droit seulement à de timides éclaircies » (Les beaux étés, tome 1).

« On s’était promis de retourner vivre au pays, à ma retraite, et puis… vous savez ce que c’est !… Les rêves, on les coupe, on les met dans un vase, ça fait joli sur la table su salon ! Mais t’as beau changer l’eau tous les jours, tes rêves, ils finissent toujours par se faner » (Les beaux étés, tome 2).

Les beaux étés

Tome 1 : Cap au Sud !

Tome 2 : La Calanque

Série en cours

Editeur : Dargaud

Dessinateur : Jordi LAFEBRE

Scénariste : ZIDROU

Dépôt légal : septembre 2015 (tome 1) et juin 2016 (tome 2)

ISBN tome 1 : 978-2-5050-6198-4 et tome 2 : 978-2-5050-6532-6

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les beaux étés, tomes 1 et 2 – Zidrou – Lafebre © Dargaud – 2015 et 2016