Voeux

2018.

1er janvier.

On vient d’ouvrir le livre d’une nouvelle année.

Première page, elle est encore blanche.

Vierge de tout.

Alors avant que vous ne commenciez à écrire cette nouvelle année, laissez-moi vous souhaiter…

Des rires et des fous-rires.

Des rencontres… de belles rencontres !

Des instants précieux. Qui réchauffent. Des instants qui donnent envie d’aller de l’avant et vous rendent confiants vis-à-vis de ce que vous vous apprêtez à vivre.

Des moments de joie, ceux-là même qui requinquent et font oublier les coups durs.

De la reconnaissance, de l’apaisement et de l’épanouissement.

Des orgasmes, à foison de préférence.

Des délires, quelques états d’ébriété et de jolies grasses matinées.

Le courage nécessaire pour oser bousculer les choses, changer ce qui ne vous convient pas. La force de dire, de dénoncer. Celle de remercier aussi.

Des journées à buller.

Je n’oublie pas les livres.

Je vous souhaite de belles lectures et surtout, une très belle année 2018 !

Le teaser du dimanche

Se poser.
Tout arrêter.
Rêvasser.
Se reposer.
Butiner.
Cogiter.

Faire une pause, c’est s’arrêter. Et s’arrêter, dans certains cas, c’est prendre du retard.

J’ai fait une grosse pause cet été et je voudrais rattraper un peu ce retard dans mes lectures. C’est pourquoi la semaine prochaine, je vais être plus active qu’à l’accoutumée. Exit le rythme de publication habituel (lundi, mercredi, vendredi), place à la publication d’un article par jour. Si !

Les albums jeunesse seront à l’honneur pendant 6 jours d’affilée. Il y aura des histoires de pirates, de supers-héros, de cirque, de guerre, de famille… Un coup de cœur pour un album, une tendresse particulière pour un autre.

Six jours d’activité intense en respectant de repos dominical (tout de même !).

En espérant que vous y piocherez quelques idées de lecture. Six jours et puis je reprendrai le rythme de croisière habituel.

Bon dimanche et bonne semaine à tous !

On reprend ?

Ma pause estivale a duré plus longtemps que prévu.

Il faut dire que cet été 2017 n’a pas été de tout repos. Ravageur, désagréable, dérangeant… aucun effet bénéfique à en tirer.

Et « grâce à » tout ça, je n’ai pas eu l’envie de lire et encore moins trouvé celle d’écrire.

Mais le temps passe et cette éternelle question de savoir si je reprends le blog, si je ferme, si je supprime, si je laisse au repos…

Alors je tente un retour, en espérant que cette reprise ne soit pas temporaire, en espérant pouvoir m’appuyer sur vous pour retrouver la niaque pour écrire et échanger.