Exit Wounds (Modan)

Exit Wounds
Modan © Actes Sud – 2007

Tel-Aviv, janvier 2002.

Kobi est chauffeur de Taxi quand il est appelé personnellement pour une effectuer une course. Arrivé sur place, il retrouve sa cliente, Nomi, une jeune femme qui effectue son service militaire.

Nomi lui fait une requête un peu spéciale puisqu’elle va lui demander de l’aider à retrouver son amant (Gabriel), qui est également le père de Kobi… Suite à une querelle, Kobi n’a pas revu son père depuis 2 ans. Il n’est donc pas très euphorique à l’idée de se lancer dans cette recherche.

On l’a vu passer ça et là, Rutu MODAN perce petit à petit et se fait connaître. En France, cette BD israélienne a été nominée à Angoulême en 2008 et a reçu le Prix France Info 2008.

Les tensions politiques et la peur des attentats sont présentes et viennent enrichir l’intrigue principale. Cet ouvrage nous permet d’avoir un regard sur la vie qui suit son cours en Israël sans avoir en permanence les images d’un pays déchiré qui s’imposent. Exit Wounds ne vous rassasiera donc pas en images d’Epinal et en préjugés sur ce que devrait être la vie à certains endroits du globe.

Exit Wounds traite de la quête d’identité, des questions qui découlent de la recherche d’un être cher et du manque créé par l’absence de ce proche. Pour illustrer ce scénario, Rutu MODAN utilise un graphisme très épuré et y applique des pastels donnant une ambiance graphique très (trop ?) douce. L’atmosphère y est assez sereine, voire légère, ce qui contraste étonnamment avec la douleur  ressentie par les deux personnages principaux (l’un doit se confronter à de vieilles blessures affectives, l’autre tente de combler l’absence de l’être aimé).

Roaarrr ChallengeJ’ai réellement apprécié ce duo. Bien qu’ils soient en tous points différents, Rutu MODAN parvient à créer une complicité totalement crédible entre Kobi et Numi. La manière dont ils se rapprochent petit à petit, tout en menant leur enquête, les conduit à confronter leurs regards sur Gabriel  (père de Kobi / amant de Numi) : « La construction du personnage absent de Gabriel par le biais des descriptions divergentes qui en sont faites est très habile et le rapport entre Kobi et Numi, bien que suivant a recette épurée de la comédie romantique, se conclut sur une finale énigmatique qui est largement supérieure à un happy ending des plus fades« .

Eisner Award du Meilleur Album en 2008.

Tout comme Same Difference, je trouve dommage que le récit s’arrête au moment où les personnages prennent un nouveau départ (sur certains sites, j’ai vu cet album présenté comme le premier tome d’une série ; je pense pourtant qu’il s’agit d’un One Shot, mais je caresse l’espoir de pouvoir un jour continuer la lecture de l’histoire de Kobi et Numi).

Ici pourtant, le contenu est construit. Le plaisir est réel de voir l’auteur faire évoluer des personnages et d’y faire « une autopsie de la société israélienne » (BDGest). Avant tout autre lien, la chronique de Paul B (qui participe également à k.bd) et celle de Keisha.

Si vous souhaiter vous balader sur la toile, j’ai sélectionné quelques liens : la chronique sur Bruit de Bulles, la chronique du9, un entretien avec Rutu MODAN.

Exit Wounds

Challenge Bu / Lu
Challenge Bu / Lu

One Shot

Éditeur : Actes Sud

Collection : Actes Sud BD

Dessinateur / Scénariste : Rutu MODAN

Dépôt légal : octobre 2007

ISBN : 978-2-7427-7107-3

Bulles bulles bulles…

« Eu égard au respect du droit moral de l’auteur, de la propriété littéraire et artistique tant de l’auteur que de l’éditeur, les planches d’une bande-dessinée ne peuvent faire l’objet d’une exploitation séparée de l’ouvrage ».

9 commentaires sur « Exit Wounds (Modan) »

    1. One shot. Après… c’est un album dont j’ai pratiquement tout oublié. Pas d’envie de le relire ou de le conseiller, pas d’émotion particulière à son égard. A toi de voir. Je me rappelle juste d’un récit un peu morcelé, quelque chose d’assez vain en soi. Pas envie de le relire pour corriger ces interprétations que mon cerveau déficient a pu construire sur cet album ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s