Pleine lune (Chabouté)

Pleine Lune
Chabouté © Vents d’Ouest – 2000

Le portrait type du sale type, c’est Edmond Tolweck. Idées limitées, raciste, intolérant, opportuniste… il a vraiment tout pour plaire ! Le problème, c’est qu’il est agent de bureau à la Sécurité sociale et qu’il prend les gens pour des numéros… quand il s’agit de tailler la bavette sur le match de foot du soir devant un client, ça ne le dérange pas et quand ce papotage le conduit à dépasser de deux minutes ses horaires de travail, ça ne le gêne pas non plus de renvoyer au lendemain le malheureux usager de service public qui a pourtant patienté toute une après-midi avant d’être appelé. Nommez-ça comme vous voulez mais pour moi, Edmond est un con !

Alors lorsque la malchance se met à lui mordre les talons, je trouve ça jouissif.

Chabouté. Je ne me fais pas prier pour découvrir cet auteur et je me délecte des critiques de Val qui effectue la même démarche que moi de son côté.

Dès le début, cette ambiance noire est teinte de cynisme. Un chien errant nous accueille dans cet univers et ne retiendra pas son envie d’uriner… sur la boite aux lettres de l’URSSAF. Le ton est donné. Les ambiances graphiques sont noires et créent une atmosphère lourde. Pas de dégradé ici mais des contrastes forts, des jeux d’ombre qui accentuent l’inquiétude. Que va-t-il se passer dans ce hall d’accueil d’une Administration que nous ne connaissons que trop bien ? Visages fermés, mâchoires crispées, l’agacement monte à mesure que l’attente se prolonge. Comme des petits chefs, les agents de bureaux contribuent à faire monter la pression :

« – Cent dix-huit !!… CENT DIX-HUIT !… Cent dix-neuf !
– Hé ! Mais j’ai le cent dix-huit !
– Trop tard ! Reprenez un autre numéro !!!
– Mais Monsieur, ça fait deux heures que j’attends !!
– Qu’est-ce que vous voulez que j’y fasse ! Reprenez un numéro !! Cent dix-neuf ! »

On scrute, on voit ces regards lourds de haine, on guette le drame en ne sachant pas d’où il va venir. Et Chabouté est un grand vicieux car il nous tient en haleine tout au long de cet album, il entretient la tension comme on entretiendrait un feu précieux. Il raconte les petites gens, celle de la France d’en bas qui ont bien peu de choses auxquelles se raccrocher et savent se contenter de peu. Il parle d’intolérance, de racisme et de préjugés en parodiant au passage les fonctionnaires et les services publics si mal adaptés à l’accueil du public (justement, je vous ais déjà dit que j’étais travailleur social ?? J’en profiterais bien pour dire des choses mais je crois que ce n’est pas l’endroit ^^).

Plus de 110 pages qui se dévorent à pleines dents, un thriller original dans lequel on se délecte de toutes les embrouilles qui tombent tour-à-tour sur ce petit fonctionnaire horripilant, cynique et cupide… c’est jouissif. Les dialogues sont distillés avec justesse : juste ce qu’il faut pour ne pas alourdir le récit, apporter les éléments nécessaires à la compréhensions, faire monter la tension et nous permettre de savourer le trait noir de Chabouté. Des successions de planches muettes accentuent le rythme de narration rendant notre anti-héros semblable à un petit pantin désarticulé, une marionnette qui a un ennemi bien plus imposant que lui : la Poisse.

J’ai pris la critique de Valérie comme un conseil de lecture, cet album intègre mon Challenge PAL Sèches

PictoOKMoi je serais de vous… je lirais cet album ^^

Une très bonne lecture même si je n’en fais pas un « coup de cœur » pour autant.

Pleine Lune

One Shot

Éditeur : Vents d’Ouest

Collection : Intégra

Dessinateur / Scénariste : Christophe CHABOUTE

Dépôt légal : septembre 2000

ISBN : 9782869678927

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pleine lune – Chabouté © Vents d’Ouest – 2000

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

21 réflexions sur « Pleine lune (Chabouté) »

  1. Ah non, je ne savais pas que tu étais travailleur social! Merci d’avoir mentionné mon avis. J’ai moi aussi aimé sans en faire un coup de coeur. Et je continue ma découverte de Chabouté.

    J'aime

    1. Moi aussi je poursuis ma découverte de Chabouté ^^
      Et pour le partage de lien, tu n’as pas à me remercier. Dans la mesure du possible (et si j’ai le temps surtout), je préfère en mettre que de ne pas en mettre. Permettre aux blogueurs d’avoir un autre avis sur un album je trouve ça important. Ça et les commentaires… Échanger, il n’y a pas mieux ^^

      J'aime

  2. Ce que j’aime chez Chabouté, c’est sa façon très cinématographique de raconter une histoire. Mais je l’avoue… au grand dam de Choco, je n’accroche pas tant que ça. L’Homme par contre adore…

    J'aime

    1. mdr… j’ai cru que tu parlais de Peeters dans le commentaire précédent ! ^^
      Chabouté, je découvre encore (j’ai juste lu 3 albums, c’est bien peu). Je ne m’étais pas rendu compte du parallèle que tu fais. Mais j’approuve ! ^^ C’est vrai que s’il prenait l’envie à quelqu’un d’adapter ses récits, il disposerait déjà d’une très bonne base (j’imagine une adaptation de Terre-Neuvas en disant cela ^^)

      J'aime

  3. Bon, je ne te rejouerais pas le même refrain mais…
    Chabouté / Toppi : même combat ^^
    Théoma mérite d’être encore travaillé au corps… avec le fouet ^^ Pareil pour toi lol

    J'aime

    1. Bon, le fouet pour Théoma je comprends et je suis assez d’accord… jusqu’à ce qu’il y ait du Toppi et du Chabouté sur son blog au moins ^^
      Mais moi !! Je suis sage comme une image !!^^ Il y a plus de Toppi dans mon bar que dans ton grenier maintenant 😛

      J'aime

  4. Me travailler au corps ? Mais je vous attends mes petites ! Et cette fois Choco, tu as utilisé le mot fouet !! Alors qu’il s’agit en fait « du shibari (autant employer le mot japonais ^^), c’est plutôt la corde que le fouet mais c’est pas incompatible, j’imagine…  » :-))))
    Comme c’est une private joke, voici le lien pour raccrocher le wagon http://www.audouchoc.com/article-le-bleu-est-une-couleur-chaude-julie-maroh-61764779-comments.html#anchorComment

    J'aime

  5. Fouet / Shibari, j’aime bien varier les plaisirs ^^
    Mais ceci dit le fouet est bcp plus imagé… Et puis c’est toi qui a amené la corde sur le tapis avec ton bondage, pas moi… 😉
    Le fouet, c’est plus SM et la corde, c’est plus bondage… (et là, je vais te ramener pleins de visiteurs sympas avec cette phrase lol)
    Bon je sais pas si Mo va tout comprendre mais bon 😀

    J'aime

    1. bon, si ! Effectivement, Mo’ comprend… elle comprend aussi qu’elle rigolera moins une fois que les moteurs de recherche auront bien balayé les comm’ et je suis curieuse de voir ce que ça va donner avec des publications ici présentes comme… au hasard : La petite fille nue, Lulu femme nue, La position du tireur couché et ce que j’ai dit dans Une par une, voire L’homme de mes reves. Bref… mmh, succulent, je vais me reconvertir moi ^^
      Sinon, je suis assez inculte en matière de bondage quand même, tout ce que j’en sais c’est les infos que j’ai glanées (et imprimées dans mon cerveau) en lisant un roman de la série du Poulpe (mais j’ai oublié lequel..; si quelqu’un passe par là et qu’il connait le titre ^^)

      J'aime

  6. LOL
    Contrairement aux apparences, je ne suis pas non plus spécialiste du bondage ^^
    mais je me demande si ça ne serait pas celui-ci le titre que tu cherches :
    « saké des brumes » de Slocombe… 😀

    J'aime

    1. Entre ici et chez Theoma, je suis sure que ça va te ramener du monde 😛 A l’occasion, j’irais voir dans mes stat histoire de rigoler ^^
      Sinon oui, je crois bien que c’est celui-là. D’ailleurs, j’ai un peu laissé mon exploration de Gabriel en plan depuis deux déceptions coup sur coup : « Un travelo nommé Désir » (il va être sympa pour Google celui-là aussi tiens !) et le second j’ai aussi oublié le titre (le Poulpe au pays de Castro)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.