Frances, tome 1 (Hellgren)

Hellgren © Cambourakis – 2008
Hellgren © Cambourakis – 2008

Au décès de son père, la petite Frances doit quitter la campagne pour aller vivre chez sa tante Ada. Cette dernière s’occupe déjà du grand-père sénile mais la maison est suffisamment grande pour accueillir convenablement la petite orpheline.

Mais Frances s’ennuie. Elle a  quitté sa maison, ses amis et même si elle se sent en confiance avec cette tante qu’elle ne connaît pas, Frances se trouve bien seule. Elle occupe le temps, va frapper chez la voisine d’en face, va à l’école…

Pourtant, l’arrivée de Frances change les habitudes quotidiennes de la maison et chacun trouve ses nouveaux repères…

L’album met beaucoup de temps à ses mettre en place. S’il y a peu de personnages et que le lecteur se repère facilement dans cet univers, il y a une passivité et un fatalisme dans le scénario qui teinte le récit et qui ne permet pas de profiter d’une lecture entrainante. Les personnages sont réservés, froids, et seule la personnalité de Frances – curieuse, cherchant le contact et la chaleur de ses proches – va permettre à cette petite cellule familiale recomposée de profiter d’un souffle d’air frais. Globalement, rappelez-vous d’Heidi lorsqu’elle doit quitter la montagne de son grand-père pour descendre habiter à la ville chez cette tante autoritaire… ! Ici, le tableau est un peu moins noir mais une chape de silence pèse sur cet huis-clos où le poids des conventions alourdit l’atmosphère.

frances0102Au final, de quoi parle Frances ? D’une enfant qui cherche la vérité à propos de son père et d’une adulte qui court après la vie dont on l’a dépossédée. Frances parle aussi de sentiments et d’espoirs parfois illusoires. En toile de fond, on découvre un lourd secret de famille qui donne un peu de consistance à cette tranche de vie.

Côté graphique, je n’ai pris aucun plaisir à découvrir ces dessins réalisés au crayon de papier. Si la découpe des planches est assez opérante et donne une bonne dynamique au récit, les illustrations sont maladroites et grossières. Le trait difforme vient rogner le plaisir de lecture, il n’invite pas le lecteur à marquer des temps d’arrêt pour contempler les illustrations. Cela manque de justesse et de finesse. L’absence d’esthétisme graphique porte préjudice au récit.

PictomouiCet album est le premier tome d’un triptyque. Malgré les griefs que je formule à l’égard de cet album, sa lecture m’a toutefois donné envie de découvrir la suite. Je suis intriguée et satisfaite du dénouement de cet opus qui propose une scène inattendue, offrant ainsi au scénario un rythme que l’on attendait plus.

Lecture mensuelle d’avril pour kbd.

kbd

Du coté des challenges :

Tour du monde en 8 ans : Suède

Tour du Monde en 8 ans
Tour du Monde en 8 ans

Frances

Triptyque terminé

Episode 1

Editeur : Cambourakis

Dessinateur / Scénariste : Joanna HELLGREN

Dépôt légal : octobre 2008

ISBN : 978-2-916589-24-4

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Frances, tome 1 – Hellgren © Cambourakis – 2008

10 commentaires sur « Frances, tome 1 (Hellgren) »

    1. Je te comprends tout à fait. Je crois que je ne me serais pas penchée sur ce titre s’il n’avait pas été retenu pour une lecture kbd ^^

      J'aime

  1. J’ai adoré pour ma part, un véritable coup de coeur, et je me suis enfilée les 3 volumes très rapidement 🙂 . Les dessins m’ont longtemps intriguée, me faisant penser, par ce style crayonné, à ceux du Hongkongais Chihoi. Et puis les planches, l’ambiance, les couvertures n’ont fait qu’attiser cette curiosité. Au final, voilà une série touchante, d’une sensibilité particulière et ma foi très intéresante. A essayer (mais graphiquement, j’ai toujours été conquise).

    J'aime

    1. C’est certainement là mon soucis. Je ne suis pas parvenue à me procurer le second tome et le premier tome ne m’a pas convaincue. Timide accroche en fin de lecture, mon ressenti aurait certainement été différent si j’avais eu l’occasion de lire l’intégralité du triptyque. Si jamais le second opus croise ma route, je pense que je tenterais 😉 Merci pour tes retours
      J’irai titiller mon libraire pour qu’il me mette des albums de Chihoi entre les mains car je ne connais pas du tout cet auteur. Merci (bis) 😀

      J'aime

      1. Chihoi je trouve ça très hermétique mais c’est surtout son dessin que j’aime beaucoup. Les histoires par contre, c’est justement une autre histoire 😀 … J’ai lu Le train, pas lu les autres, mais je ne sais pas si j’y ai compris grand chose!

        J’ai accroché dés le tome 1 de Frances, j’étais à fond! Il me fallait donc lire les autres dans la foulée 🙂 mais dés les premières pages, j’ai eu un véritable coup de coeur. Je ne sais pas si les autres tomes changeront quelque chose à ton ressenti!!!

        Bonne journée 🙂

        J'aime

        1. Si, mon ressenti peut changer parce qu’en fin de tome 1, je commençais tout juste à m’accrocher aux personnages. Mon ressenti à l’égard du graphisme ne changera pas mais si j’adhère au scénario, je peux facilement passer outre l’aspect visuel 😉
          Bonne journée à toi aussi 🙂

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s