Le Voyage d’Abel (Belvent & Duhamel)

Belvent – Duhamel © Les Amaranthes – 2014
Belvent – Duhamel © Les Amaranthes – 2014

Abel est un vieux loup solitaire. Sa vie est faite d’une routine harassante. Lui qui a toujours rêvé d’être marin et de voyager, il a finalement passé ses plus belles années à s’occuper de l’exploitation agricole familiale. Soigner les bêtes, s’occuper des champs… les tâches varient finalement assez peu au fil des saisons.

Dernier d’une fratrie de garçons, il s’est retrouvé coincé lorsque, arrivé à l’âge adulte, tous les autres avaient décampé vers d’autres horizons. Il a sacrifié sa vie et écarté ses rêves de jeunesse pour reprendre la ferme de ses parents. Au crépuscule de sa vie, il est aigri. Et c’est bourré d’amertume qu’il rêve d’un ailleurs plus épanouissant et se nourrit des photographies des guides de voyage qui remplissent les étagères de sa bibliothèque.

Moi, ce que je voulais, c’est être marin. Prendre le large. Voyager : Conakry, Singapour, Tahiti… Bombay… A Reclesme, il y a eu un palmier, une fois… un seul… Il a crevé au premier hiver. Je ne pourrais pas en dire autant ! Les hivers, moi, je peux les compter. Y en n’a pas un seul que j’ai raté. Pas un. Depuis que je suis né, j’les ai tous faits, les hivers à Reclesme… C’est la poisse l’hiver. Déjà, rien que parce que j’suis né en hiver ! La mère, elle avait 40 ans quand elle a accouché. Autant dire qu’elle s’en serait bien passé. Ca, elle me l’a dit… et pas qu’une fois.

On entre vite dans le petit monde d’Abel, vieillard ronchon et solitaire. Pourtant, le scénario de Lisa Belvent s’installe doucement, ne posant pas ses mots tout de suite sur les illustrations de Bruno Duhamel. N’ayant pas d’autre choix, on regarde donc ce vieux bonhomme vaquer à ses occupations. Le lecteur est accueilli par la sonnerie du réveil et on voit une tête décatie en haut d’une masse informe de couvertures. On sent le geste machinal pour attraper les vêtements posés sagement sur une chaise, pour préparer le café ou encore pour enfiler une veste chaude et une casquette. Le parcours matinal de cet homme est rodé, du corps de ferme à l’étable, de l’étable à la bergerie, de la bergerie aux pâturages. Durant tout ce temps, il soliloque.

Le récit prend soin de décrire une vie ritualisée mise en images à l’aide d’une bichromie où le bleu règne en maître. Bruno Duhamel installe une ambiance où l’on perçoit rapidement qu’il est question de solitude et d’ennui. Pourtant, il y a quelque chose de léger dans le trait comme dans le propos, une pointe d’humour un peu cynique qui permet au lecteur de décaler le regard et à la narration de ne pas s’appesantir. On s’attendrit pour ce vieux bonhomme qui prend plaisir à donner de sacré coup de pied au cul de son chien, un coup de pied gratuit, presque pour la forme, comme s’il bottait le cul de son égo. Un homme qui, pour ne pas sombrer dans la mélancolie, décroche régulièrement de la réalité et laisse glisser ses pensées dans les paysages de pays qu’il n’a jamais vu de ses propres yeux mais qu’il a eu l’occasion de contempler dans tous les guides de voyage qu’il a consulté. Un vieux qui est ému par la fille de la bouchère. Une jeune femme qui ressemble tant à celle qu’il a aimé autrefois mais là encore, il n’a pas eu le courage de ses sentiments. Un vieux qui a laissé filé sa vie, un vieux qui ne s’avoue pas les choses mais conscient des bénéfices qu’il tire de ses rêves… mieux vaut encore une vie à fantasmer un ailleurs que le fait de ne pas avoir ce petit jardin secret. Et tant pis si les autres se moquent de lui.

De toute façon, le plus beau voyage, c’est celui qu’on ne fera jamais

PictoOKUne lecture douce et sympathique malgré les thèmes abordés. Monde rural, solitude, vieillesse. Un bel album que j’oublierai peut-être trop vite. Je m’attendais cependant à avoir un réel coup de cœur mais il n’a pas été au rendez-vous.

Cet album a été tiré à 1000 exemplaires. Un projet entièrement porté par ses auteurs qui se chargent eux-mêmes de la diffusion. Si vous souhaitez commander cet album, il faut vous rendre sur la boutique en ligne des Amaranthes.

LABEL LectureCommuneUne lecture commune que je partage avec Jérôme (j’en profite pour te remercier d’avoir attendu que je me procure cet ouvrage afin que l’on puisse le découvrir ensemble). Je vous invite à lire sa chronique !

La chronique de Moka et celle de Philippe Belhache.

Le Voyage d’Abel

One shot

Editeur : Les Amaranthes

Dessinateur : Bruno DUHAMEL

Scénariste : Lisa BELVENT

Dépôt légal : septembre 2014

65 pages, 18 euros, ISBN : 979-10-94137-00-0

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Voyage d’Abel – Belvent – Duhamel © Les Amaranthes – 2014

8 commentaires sur « Le Voyage d’Abel (Belvent & Duhamel) »

  1. Un homme qui a laissé filer sa vie, c’est exactement ça. Je suis comme toi, je m’attendais au coup de cœur et il n’est pas venu. Mais ça reste un joli moment de lecture.

    J'aime

    1. Disons que j’ai eu plus de plaisir que de déplaisir à le lire mais je trouve dommage que l’histoire ne décolle pas davantage. Il y avait pourtant-là un beau potentiel !

      J'aime

  2. Vous n’êtes quand même pas super enthousiastes tous les deux… Du coup je me tâte… Mais vu que c’est un coup de cœur de Moka, cruel dilemme ! 😉

    J'aime

    1. C’est loin d’être un coup de cœur pourtant je pense que je me rappellerai de ce vieil Abel. Il est touchant et il a ce petit je-ne-sais-quoi qui fait qu’on s’y attache 😉

      J'aime

    1. Tu fais bien Kidae. C’est un album agréable. J’espère que tu l’apprécieras davantage que l’accueil qu’on lui a réservé Jérôme et moi 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s