L’Esprit de Lewis, tome 1 (Santini & Richerand)

Santini – Richerand © Soleil Productions – 2017

Lewis est inconsolable depuis que sa mère est morte. Il hérite de tout : des demeures, des terres, de l’argent. Charge à lui de veiller aux besoins de ses trois sœurs.

Lewis ne souhaite qu’une seule des riches propriétés de sa mère, celle de Childwickbury. Il cède donc le reste du patrimoine à ses sœurs et part rejoindre son cher manoir.

Avec pour seule compagnie sa fidèle Tania, petite cairn terrier adorable, et la bonne Martha, gouvernante du manoir, Lewis est bien décidé à mettre à profit ce lieu et cette solitude inespérés pour écrire son premier roman. Pour lui qui a vocation de devenir écrivain, voilà enfin l’opportunité de se consacrer à l’écriture ! Mais ce deuil impossible l’étreint tant et tant que Lewis peine à trouver l’inspiration.

L’Esprit de Lewis, Acte 1 – Santini – Richerand © Soleil Productions – 2017

Mais au bout de quelques jours, le calme du manoir est troublé par d’étranges événements. Ceux-ci précèdent l’apparition de Sarah, un fantôme dont Lewis va s’éprendre.

Récit en deux actes dont voici la première partie qui nous accueille dans une Angleterre de la fin du XIXème siècle. On pénètre directement dans un intérieur bourgeois richement décoré, très agréable à l’œil. Sur ce point, je trouve que Lionel Richerand nous a gâté avec ces dessins. L’œil n’arrête pas de reluquer chaque coin de case, à l’affût permanent du petit détail qui vient orner tantôt un buffet, tantôt une boiserie, tantôt l’étoffe d’une robe… Les couleurs d’Hubert sont un régal et donnent du relief aux décors et à cette ambiance si particulière.

Je me suis délectée avec ce scénario si délicat qui fait évoluer un homme-enfant sensible et rêveur. La vie semble l’avoir épargnée et le décès de sa mère est l’événement qui visiblement va lui permettre d’entrer définitivement dans l’âge adulte. Ce n’est pas la première fois que je savoure un récit de Bertrand Santini (comme tout le monde j’ai dévoré les journaux de Gurty et « Hugo de la nuit » accepte de m’attendre sagement sur mes étagères… et je ne pense pas en rester là). On pénètre ici délicatement dans un univers et les émotions qui le peuplent. Tristesse, émoi, peur, effroi, passion, colère… ! La fin du premier tome m’a cueillie en plein élan. Vivement la suite !

D’autres chroniques sur ce titre : Noukette, Blondin, Jean-Laurent Truc.

Un petit tour des lectures partagées ce mercredi pour « La BD de la semaine » .

C’est au tour de Noukette de nous accueillir !

L’Esprit de Lewis

Acte 1
Diptyque en cours
Editeur : Soleil
Collection : Métamorphose
Dessinateur : Lionel RICHERAND
Scénariste : Bertrand SANTINI
Dépôt légal : octobre 2017
72 pages, 16.95 euros, ISBN : 978-2-302-06394-5

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Esprit de Lewis, Acte 1 – Santini – Richerand © Soleil Productions – 2017

52 commentaires sur « L’Esprit de Lewis, tome 1 (Santini & Richerand) »

  1. Je pense pour ma part qu’il vaut mieux attendre le deuxième tome pour lire d’une traite. La coupe est à la fois un peu frustrante et nous laisse sans trop savoir grand chose. C’est souvent le problème des histoires coupées en deux.

    J'aime

    1. Tss tss tss 😀 Mais si on sait plein de choses ! On sait que quoi elle est morte et puis Lewis n’est déjà plus le même entre le début du tome 1 et la fin !
      Et puis la fin nous laisse quand même sur un joli suspense. Vu la tête de Sarah… ben je sais pas toi mais je crois qu’elle va passer à l’action :mrgreen:

      Aimé par 1 personne

      1. Non, c’est sur que c’est original (dessins un peu spéciaux mais c’est maitrisé), bien mené, intéressant, mais bon je sais pas y’a quelque chose qui ne m’a pas accroché. Je suis resté un peu extérieur. Pourtant j’aime bien le gothique et les fantômes… bref.

        J'aime

        1. Si je le trouve en bib ou sur Iznéo probablement oui. Quand c’est en 2-3 tomes ca mange pas de pain. Quand c’est plus long j’ai l’impression de perdre du temps de découverte sur d’autres BD; 🙂

          J'aime

        2. Ah de mon côté, si je n’ai pas aimé le tome 1 et même si c’est une série très courte, j’ai un mal fou à trouver la curiosité de lire la suite ! 🙂

          Aimé par 1 personne

  2. Bertrand Santini + Angleterre victorienne ? Je note tout de suite !! Gurty est très drôle, Hugo est très beau, mais si je ne devais en choisir qu’un, c’est « Le yark » !! Génial…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s