Jones et autres rêves (Matticchio)

Matticchio © Ici Même – 2017

Il était une fois un chat qui avait un bandeau noir sur l’œil.

Jones est né en 1985 dans les pages de la revue italienne Linus. Dès les premières histoires se dégage une sorte de nostalgie d’une époque passée, une ambiance où le temps qui file n’a aucune importante et surtout, aucune prise sur le personnage. L’auteur trouve son inspiration dans les années 50-60 ; les clins d’œil à Bob Dylan, aux Beatles, à Mickey, Alice aux pays des merveilles ou d’autres figures populaires sont fréquentes dans les scénettes.

Jones est un chat nonchalant, perdu quelque part entre l’enfance et l’âge adulte. Jones vit à son rythme. Comme tous les chats, il dort beaucoup mais surtout, il rêve. C’est d’ailleurs à se demander si les histoires que l’on découvre sont le fruit de son imagination où s’il les vit vraiment. La vérité est quelque part entre ces deux mondes, quelque part entre l’état d’éveil et l’état de somnolence.

Jones est dégingandé et pourtant, il a de la classe. Jones est désordonné et brouillon, il philosophe à sa manière. Jones est un gros sensible. Jones n’est pas très bavard et a peu d’amis. Jones est flemmard et pourtant, il a un art de vivre qui n’appartient qu’à lui. Il partage son temps entre la lecture et des balades en forêt. Avec ses gants blancs et son bandeau noir sur l’œil, Jones est reconnaissable au premier coup d’œil. Il a une dégaine agréable et une démarche que j’imagine chaloupée, un peu maladroite. Il est vêtu d’un pantalon ample, d’une paire de bretelles, d’une chemise blanche et d’une paire de grosses chaussures en cuir dont l’une des deux est trouée à la semelle.

« Jones et autres rêves » est un recueil des strips publiés entre 1985 et 1992. Cette succession de petites histoires offre un ensemble très cohérent. Les jeux de hachures utilisés par Franco Matticchio pour construire ses dessins, les scènes saugrenues dans lesquelles il fait évoluer Jones, la personnalité même de ce héros félin… tout cela contribue à nous immerger dans un univers absurde et poétique dans lequel on se sent bien.

Au milieu de ces histoires courtes en noir et blanc surgissent régulièrement des strips en une page, muets et en couleurs. Ces planches ont un petit côté rétro absolument bien trouvé. La plupart des histoires sont muettes et il n’est pas rare de s’arrêter longuement sur un strip ou un dessin en pleine page pour en attraper tous les détails. L’humour est parfois tendre, parfois cruel. C’est un univers onirique reposant et j’ai régulièrement été surprise par l’originalité de certaine illustration.

Un très bel album qui devrait plaire aux curieux !

La chronique de Jérôme.

Jones et autres rêves

One shot
Editeur : Ici Même
Collection : Mordicus
Dessinateur / Scénariste : Franco MATTICCHIO
Traduction : Laurent LOMBARD
Dépôt légal : novembre 2017
256 pages, 29 euros, ISBN : 978-2-36912-038-4

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jones et autres rêves – Matticchio © Ici Même Editions – 2017

Ça bulle ailleurs en ce mercredi BD. A l’occasion de « La BD de la semaine » , des lecteurs ont partagé leurs trouvailles.

Cliquez sur les prénoms/pseudos pour être redirigés vers leurs articles :

Jérôme :                                                   Sandrine :                                        Blandine :

Enna :                                                       Brize :                                                 Moka :

Iluze :                                                  Karine :                                            Sabine :

Aurore :                                                Saxaoul :                                              Nathalie :

Jacques :                                         Hélène :                                            Amandine :

Hilde :                                                     Cristie :                                                   Alice :

La Sardine :                                         Mylène :                                                    Soukee :

Sabine :                                                    Blondin :                                              Caro :

Madame :                                           Stephie :                                               Noukette :

.

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

48 réflexions sur « Jones et autres rêves (Matticchio) »

  1. je crois que je ne vais pas être curieuse sur ce coup, en tout cas pas en priorité… car ma liste s’est encore allongée aujourd’hui!! c’est sans fin! mais c’est génial!
    merci beaucoup pour l’accueil! à très vite!

    J'aime

    1. Mais ! Mais !… L’Ours Barnabé c’est très bien pour les adultes aussi ! 😛
      J’ai beaucoup aimé Jones. On prend les histoires comme elles viennent, c’est simple et efficace. Une très jolie découverte en somme !

      J'aime

  2. Je ne suis pas certaine d’adhérer mais je suis curieuse quand même alors je lui donnerai une chance si il croise ma route.

    J'aime

    1. Il faut y jeter un coup d’œil en tout cas. Très vite, quand on peut manipuler l’album, on se fait une idée du plaisir qu’on va avoir à le lire… ou pas 😉

      J'aime

    1. Il est beau cet ouvrage. Prends le temps de le feuilleter mais je pense que ça va te plaire. Et puis ensuite, pour la lecture, on peut aller picorer une histoire par ci par là ou tout dévorer d’une traite. C’est top 😉

      J'aime

  3. Pour corps sonores, c’était trop inégal pour que je le chronique et pas le meilleur de son auteure. Mais je suis d’accord pour la suggestion musicale. Ce panorama des autres blogueur donne des idées.

    J'aime

    1. On pioche chaque semaine des idées de lectures en tout cas 🙂
      Pour Maroh : depuis que j’ai buté sur « City & Gender » , j’ai moins de curiosité à lire ses albums et « Corps sonores » me semble un peu être fabriqué comme « City & Gender » (et puis c’est si gris dedans ! …)

      J'aime

    1. Alors à suivre… peut-être l’idée va-t-elle faire son petit bonhomme de chemin (et puis la chronique de Jérôme est très alléchante 😉 ) 🙂

      J'aime

  4. Bon vraiment elle est toutafé mon genre cette BD…. Elle est notée depuis le si beau billet de Jérôme et tu en rajoutes coquine :-p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.