Okko, le cycle de la terre (Hub)

Okko, tome 3
Hub © Guy Delcourt Productions – 2007
Okko, tome 4
Hub © Guy Delcourt Productions – 2008

Tikku se remémore ses quêtes avec Okko. Ses souvenirs nous ramène vers l’An 1108 de l’Empire du Pajan.

Alors que l’Empire est en fête, un homme se réfugie auprès d’Okko pour lui délivrer un message. Il mourra dans les bras du ronin. Okko décide de faire la lumière sur les dires de l’inconnu.

Suite de cette série avec le second diptyque (la série Okko étant annoncée sur 5 cycles : l’eau, la terre, l’air, le feu et le vide).

Deux nouveaux personnages (des femmes) viennent compléter le groupe d’Okko, ce amène des querelles stériles et des situations cocasses dont je me serais bien passée car elles ne font pas avancer l’histoire.

Okko costume, cycle 2

Hub recourt de manière plus importante à la narration, comparé au premier cycle. Le principe de la voix-off de Tikku, venue d’un futur lointain, est agréable et donne un certain recul sur les événements. Cela permet donne un peu de fluidité au récit globalement confus de ce cycle et évite les à-coups de transition. Mais dans l’ensemble, je trouve le rythme de ce cycle saccadé, il se traîne. Le rite de passage des 7 monastères ne m’a pas convaincue, excepté qu’au détour de cette galère, on en apprend un peu plus sur Noshin (le moine). Voici donc un diptyque qui se compose d’un long premier tome d’introduction et de mise en place, et d’un second tome plus dynamique… mais le dénouement est trop rapide. Emballé c’est pesé ! Dommage également qu’HUB ait mis de côté le recours aux Kamis (les génies de la nature) car c’était à mon sens une des originalités de cette série qu’il me semblait important de conserver.

Le graphisme est toujours aussi nickel en revanche. La variété de couleurs est assez pauvre mais au final en accord avec le thème du cycle (beaucoup de marrons, de moirés, de blancs… oui, c’est le cycle de la terre !). Les dessins des scènes extérieures sont magnifiques mais deviennent quelque peu répétitifs sur la fin. On est dehors… mais on étouffe. En revanche, on en prend plein les yeux sur les scènes d’intérieur (allez voir la scène dans la bibliothèque, c’est splendide).

PictomouiJ’apprécie néanmoins le travail de recherche effectué sur le vocabulaire mais… étant donné que je n’ai pas de MON (emblème de clan) et pas de GUN’TAI (armée), je n’ai plus qu’à aller en JIGOKU (enfer) pour jouer du TAIKOS (tambour)… voyez comme l’exercice de style est facile.

Impression générale sur ce cycle : je ne suis pas convaincue et j’espère que le cycle 3 sera meilleur. Malgré un nombre de planches plus conséquent qu’à l’accoutumée (52 planches au lieu des 46 habituelles), le second tome du cycle de la terre ne suffit pas à me faire revenir sur l’idée que le cycle 2 est bien moins bon que le cycle d’ouverture.

Okko – Le Cycle de la Terre I et II

Cycle terminé / Série en cours

Éditeur : Delcourt

Collection : Terres de Légendes

Dessinateur /Scénariste : HUB

Dépôt légal : janvier 2007 (tome 1) et février 2008 (tome 2)

ISBN : 978-2-7560-0320-7 (tome 3) et 978-2-7560-0867-7 (tome 4)

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Okko Cycle 2 – Hub © Guy Delcourt productions – 2007 / 2008

Pour en découvrir plus sur l’univers d’Okko : www.editions-delcourt.fr

Publicités

Un commentaire sur « Okko, le cycle de la terre (Hub) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s