Là où vont nos Pères (Tan)

Là où vont nos Pères
Tan © Dargaud – 2007

Un homme prépare ses bagages. Il doit partir.

Sa femme et sa fille l’accompagnent. Scène d’adieux sur un quai de gare.

Seul, il va découvrir un nouveau pays, d’autres coutumes et devoir réapprendre les gestes du quotidien.

Posée sur une étagère de sa chambre, une photo réconfortante de sa femme et de sa fille…

J’avais quelques appréhensions sur cet album. J’en ai repoussé la lecture, refroidie par un avis négatif publié il y a quelques temps déjà. Pourtant, voilà bel et bien un voyage magnifique de 128 planches, un hommage aux Migrants. Je me suis plongée dans ces planches muettes couleur sépia et je n’ai eu qu’à me régaler avec la qualité des visuels.

Un contraste assez flagrant entre les premières planches aux décors « classiques » et le reste de l’album. Shaun TAN a su trouver un langage universel pour dépeindre le bouleversement provoqué par un départ à l’étranger. Objets quotidiens étranges, animaux domestiques aux allures de petits monstres, cartes de la ville indéchiffrables, messages d’affiches semblables à des hiéroglyphes, aliments difformes dont on se demande avant tout à quelle médecine bizarre ils sont destinés… Pour le lecteur, tout est prétexte à la découverte : on tente de percer les codes de ce nouveau monde,  on ose se targuer de quelques repères, on se raccroche à cet homme. Pour nous, il pose ses yeux sur ce monde mi-onirique mi-effrayant.

Homme courageux, il s’expose pendant que nous, paisibles lecteurs, réfléchissons à son expérience et tentons timidement de transposer un ressenti sur des hommes et des femmes, moins immatériels, mais dont nous ne connaissons rien excepté les lieux dans lesquels nous les croisons tous les jours : école, travail, supermarchés, transports en communs… Qu’ont-ils ressenti en arrivant en France ? Comment ont-ils fait le deuil de cet Eldorado qui n’attend rien d’eux exceptés leurs inscriptions dans d’interminables files d’attente : Préfecture, CAF, CPAM, bailleurs sociaux, Pôle Emploi… ? Étonnant contraste entre la fiction de Shaun TAN et la réalité.

L’identification au personnage principal est rapide.

Un album surprenant, tout autant que le parcours de cet auteur australien résumé sur la quatrième de couverture :

« Shaun TAN est l’auteur et l’illustrateur de nombreux livres, tous primés dans le monde entier. En 2001, il a reçu le prix du Meilleur artiste aux World Fantasy Awards pour l’ensemble de son œuvre. Il travaille également pour les studios PIXAR (Toy Story, Les Indestructibles…) et BLUE SKY (L’Age de Glace…) ».

L’album a obtenu le Fauve d’Or d’Angoulême en 2008.

Très bel album au langage universel.

Une lecture que je reportais, une piqûre de rappel faite par Mr Zombi… en mai.

Une interview de l’auteur sur du9. Les avis des compères de kbd.

D’autres avis dont celui de Lo, de Jean-François et de Nezdepapier.

Là où vont nos Pères

One shot

Roaarrr Challenge
Roaarrr Challenge

Éditeur : Dargaud

Collection : Long Courrier

Dessinateur / Scénariste : Shaun TAN

Dépôt légal : mars 2007

ISBN : 9782205059700

Bulles bulles bulles…

La fiche éditeur propose des visuels.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Là où vont nos pères – Tan © Dargaud – 2007

16 commentaires sur « Là où vont nos Pères (Tan) »

  1. Difficile de rester de marbre devant cet album ! J’aime beaucoup l’onirisme et la symbolique des décors, et l’universalité du message ! Et quels dessins ! Enfin bref ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s