Trahison (Brachemi)

Brachemi © La Boîte à bulles – 2013
Brachemi © La Boîte à bulles – 2013

Oran, juillet 1962.

Le jeune Médiene découvre que l’Algérie est animée d’un souffle nouveau lorsque son frère aîné revient à la maison après dix ans d’absence. Jusque-là, Médiene consacrait son temps à jouer. Ces retrouvailles familiales sont l’occasion, pour cet enfant de 13 ans, d’entendre le témoignage d’un adulte sur les changements politiques qui s’opèrent en Algérie.

A la veille de l’annonce officielle de l’Indépendance de l’Algérie par la France, Médiene prend conscience que tout ne va pas de soi. Divergences d’opinions, partis politiques qui tentent de s’approprier le pouvoir… Mais encore une fois, on l’éloigne de cette conversation qui semble réservée aux adultes. Mais les mouvements sociaux sont tels que l’enfant ne pourra être tenu à l’écart des événements. L’Indépendance est prononcée le 3 juillet 1962 et les événements qui suivent vont être capitaux pour le pays et marquer les esprits.

Fawzi Brachemi est un auteur algérien, né à Oran en 1949. Il a débuté en tant que dessinateur de presse mais durant sa carrière, il a également contribué à la création de plusieurs revues jeunesse et est connu pour ses talents de peintre. Il publie en 2004 un premier album : À poings levés et mains tendues.

Cet album s’ouvre sur une chronologie de deux pages. Elle couvre une période de 135 ans qui court de juin 1830 (début de la colonisation française) à juin 1965 (coup d’état de Boumédiene). De plus, l’ouvrage est complété d’un dossier historique de 15 pages présent en fin d’album.

Ce récit se concentre sur la période qui s’étale de juillet 1962 à juin 1965. Le lecteur profite du coté didactique du récit puisque Fawzi Brachemi n’a pas hésité à y faire figurer de courts interludes documentaires (résumant la teneur d’une rencontre entre politiques, de conférences, de traités…) mais il apporte bien plus qu’un éclairage puisqu’il nous permet d’accéder aux propos d’un témoin direct des événements algériens.

Le « je » utilisé pour faire parler Médiene fait supposer que le témoignage est autobiographique, d’autant que Médiene a exactement le même âge que l’auteur avait au moment des faits. Ensuite, je doute qu’il faille réduire cet album à cette simple question purement accessoire. Qu’il soit ou non autobiographique, le récit est une excellente occasion de se pencher de nouveau sur cette période de l’Histoire que nous avons tous découverts dans nos manuels d’histoire, lorsqu’on usait encore nos fonds de culotte sur les chaises de l’école.

Illustration de Christian GREGORI (http://oran1962.free.fr/biblio_gregori.htm)
Illustration de Christian GREGORI (http://oran1962.free.fr/biblio_gregori.htm)

La clarté des propos de l’enfant aidera énormément dans la manière dont on accueille cet album puisqu’il reste assez descriptif quant à ce qui s’est produit sur cette période tumultueuse. De plus, Brachemi a pris soit d’éviter tout jugement de valeur. Entre les lignes, nous percevons sa lecture des faits (le personnage du père de Médiène est un bon indicateur) mais l’auteur se concentre afin de rendre son sujet le plus objectif possible. Cela passe notamment par le renvoi à de nombreuses références qu’il puise dans une bibliographie riche (Ali Haroun, Benjamin Stora…) ou dans les médias (Le Monde, El Watan…). Ainsi, il est aussi bien question de forces politiques en place que du quotidien des oranais (les échos qu’ils ont des mouvements sociaux à Alger, le massacre du 5 juillet 1962 à Oran, puis témoignage des massacres des européens et des harkis qui ont été perpétrés dans les jours qui ont suivi la déclaration d’indépendance …).

Cependant, je ne suis pas totalement parvenue à entrer dans l’album. Malgré l’intérêt que je porte à ce sujet, le recours à de trop nombreuses notes de bas de page ne permet pas de profiter d’une lecture fluide. Le dessin de Brachemi est grossier, j’ai eu beaucoup de mal à me faire à ce graphisme qui ne me permettait pas d’identifier les personnages « au premier coup d’œil » (exception faite pour certains porteurs de lunettes, de turbans et autres signes distinctifs). Certaines illustrations saisissent à la gorge ; j’ai notamment été surprise à plusieurs reprises par la violence de certains visuels qui viennent contraster avec l’ambiance graphique plutôt paisible des scènes de vie décrites. L’ouvrage met en scène un enfant qui grandit dans un contexte social confortable (intérieur cossu, rituel des thermes,…). Médiene est issu d’une famille aisée et instruite qui est coiffée par un chef de famille réfractaire à l’idée d’afficher publiquement ses opinions politiques. Ce père intègre, d’une droiture impressionnante, impose à ses enfants des règles de vie assez strictes.

La chronique de S. Bassignani.

Trahison

– Algérie, été 62 –

Récit complet

Editeur : La Boîte à bulles

Collection : Contre-cœur

Dessinateur / Scénariste : Fawzi BRACHEMI

Dépôt légal : septembre 2013

ISBN : 978-2-84953-178-5

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Trahison – Brachemi © La Boîte à bulles – 2013

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

6 réflexions sur « Trahison (Brachemi) »

    1. C’est pour mieux te surprendre mon enfant ! :mrgreen:
      Je comprends ta réserve Syl. J’ai eu la même en voyant le graphisme (pourtant, le sujet m’intéressait !)

      J'aime

  1. Le dessin a en effet l’air très « grossier » comme tu dis. J’avoue que j’aurais du mal à passer outre pour pouvoir apprécier le récit…

    J'aime

    1. Ce n’est pas tant le dessin qui m’a posé soucis (quoi que… ^^) mais le recours presque systématique aux notes de bas de page qui saccadent la lecture. C’est agaçant. Et puis, j’ai du mal à ne pas les lire en fait ^^ Après, s’il n’y avait pas eu toutes ces secousses pendant la lecture, je pense que je serais finalement parvenue à passer outre ce dessin peu esthétique ^^

      J'aime

    1. J’ai eu un moment de recul quand j’ai tenu l’album en mains la première fois ^^ Dommage en tout cas, le témoignage est intéressant mais il faut s’accrocher ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.