Strangers in Paradise, intégrale 1 (Moore)

Moore © Guy Delcourt Productions – 2017

Katchoo et Francine sont amies depuis le collège. Aujourd’hui, elles ont 25 ans et elles partagent un appartement en colocation. A deux elles arrivent à s’en sortir, entre les périodes de chômage et les petits boulots. Francine file l’amour presque parfait avec Freddie. Quant à Katchoo, éternelle solitaire, elle traîne dans les musées et consacre son temps libre à peindre ses propres tableaux. C’est au détour d’une galerie d’art qu’elle fait la connaissance de David avec qui elle va se lier d’amitié.

Au début en tout cas, tout semble assez simple. Mais c’est au début et on sait toujours qu’il ne faut pas se fier aux apparences. La vie n’est pas un long fleuve tranquille et Terry Moore se charge de nous le démontrer. Alors que Francine s’apprête à fêter son premier anniversaire avec Freddie, ce dernier rompt brutalement, excédé que sa compagne refuse tout rapport sexuel. Et tandis que Francine sombre dans une grosse dépression, Katchoo se retrouve nez-à-nez avec des individus qu’elle avait fuis. Dix ans après les faits, Katchoo se retrouve donc à devoir expliquer ses erreurs passées.

« Strangers in paradise » est une série de Terry Moore assez connue outre-Atlantique. Il a commencé à l’écrire en 1993 et terminée 14 ans plus tard. C’est un soap-opera avec des épisodes à rebondissements multiples. Le ton du récit est assez entraînant, parfois verbeux sur certains passages que j’aurais aimé un peu aérés au niveau graphique. Le trait de Terry Moore est agréable, expressif mais j’ai à plusieurs reprises eu des difficultés pour reconnaître au premier coup d’œil certains personnages. L’illustrateur renouvelle peu son style, utilise en permanence les mêmes détails pour les visages, les mêmes silhouettes parfois… les blondes se ressemblent toutes et les brunes… je les ai confondues entre elles.

Si « Strangers in paradise » avait déjà été publié en France par différentes maisons d’éditions, c’est Delcourt qui offre à la série un second souffle en proposant une parution de la totalité de la série en trois intégrales. Ce tome est donc le premier d’une trilogie. Il est conséquent et volumineux (600 pages).

Pour tout dire, j’ai eu du mal à accrocher sans toutefois avoir envie de le passer par la fenêtre. Je trouve que l’auteur a cherché à injecter trop de sujets dans sa saga. On a de la romance, de l’amitié, une gentille critique de société, des questions d’identité sexuelle, une enquête policière, du suspense, des rebondissements à gogo, des histoires de corruption et de manipulations diverses, de la violence, du sexe, de l’alcool… J’ai suivi avec intérêt l’histoire centrale qui raconte cette amitié forte entre les deux héroïnes mais les histoires secondaires m’ont souvent agacées. En préface, Terry Moore revient rapidement sur la genèse de ce récit : « J’ai commencé à écrire Strangers in Paradise parce que je ne trouvais rien de comparable en librairies. Je mourais d’envie de lire une histoire d’amour, d’amitié, de bravoure… et du courage de se lever chaque matin et de tout recommencer. »

Alors je reconnais que Terry Moore a l’art d’épicer le quotidien de ses personnages de façon assez surprenante. Disons que ce n’est pas difficile de s’identifier à elles, leur quotidien est réaliste… mais compte-tenu tout ce qui se passe, on est plutôt face à une fiction bon enfant peuplée de personnages un peu soupe-au-lait. Et puis on a aussi des explosions de colère à certains moments, des caprices excessifs, des dérapages, des pétages de plombs, des égos de certains qui sont surdimensionnés…

Disons que j’ai lu mais les passages qui ont retenu mon attention ne font pas le poids par rapport au reste.

La preview de l’album.

Une lecture commune que je partage avec Jérôme.

Strangers in Paradise

Intégrale 1
Trilogie en cours
Editeur : Delcourt
Collection : Contrebande
Dessinateur / Scénariste : Terry MOORE
608 pages, 45 euros, ISBN : 978-2-7560-9327-7

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Strangers in Paradise, intégrale 1 – Moore © Guy Delcourt Productions – 2017

Les albums partagés aujourd’hui à l’occasion de la BD du mercredi :

Jérôme :                                    Cristie :                                 Pati Vore :

 Nathalie :                                  Nathalie :                                       Maël :

Stephie :                                 Amandine :                               Bouma :

Sabariscon :                                Sabine :                               Noukette :

Caro :                                  Soukee :                                    Sandrine :

Khadie :

.

33 commentaires sur « Strangers in Paradise, intégrale 1 (Moore) »

  1. Finalement j’ai beaucoup plus accroché que toi. Tu trouves qu’il y a trop de sujets abordés, j’ai au contraire beaucoup aimé ce mélange des genres. Finalement on ne sait pas trop à quoi s’attendre quand commence un nouvel épisode et ça a fonctionné avec moi.
    Il faut dire aussi que j’ai étalé ma lecture sur plus de trois semaines et prendre mon temps m’a permis de ne pas être étouffé par la densité de la narration. Et à chaque fois que je rouvrais l’album j’étais ravi de retrouver Katchoo et Francine dans leurs tribulations 🙂

    J'aime

    1. Oui peut-être que je l’ai lu sur une période trop courte. Je ne sais pas. J’aime bien pourtant ce genre de récits.
      Mais là, la question de la mafia m’a vraiment agacée, tout comme le personnage de David que j’avais juste envie de secouer…

      J'aime

    1. Merci Soukee !
      « Strangers in paradise » est une série où l’histoire prend régulièrement un nouveau chemin. C’est très riche mais ça fait beaucoup de questions en suspens en permanence. Alors peut-être que je continuerais, je ne sais pas. Parce qu’il y a des questions que je me pose et j’aimerais quand même avoir des réponses pour certaines. Mais je l’ai lu en trois soirs et effectivement, j’ai frôlé l’indigestion sur cette trop courte période. Comme Jérôme, j’aurais certainement dû anticiper davantage ma lecture pour prendre le temps d’y revenir tranquillement

      J'aime

    1. Merci pour la découverte en tout cas ! Je ne connaissais pas l’album que tu as présenté mais je me laisserais bien tenter aussi 🙂

      J'aime

  2. pas pour moi, c’est sûr… mais j’ai fait le tour des participants, j’ai noté de belles choses! chouette!!
    merci pour l’accueil aujourd’hui!

    J'aime

    1. J’ai aussi repéré des petites pépites ! Comme chaque mercredi en fait… je me dis que j’aimerais bien habiter dans une librairie :mrgreen:

      J'aime

    1. C’est le moins qu’on puisse dire. Pas enchantée du tout ! Moi qui pensais le dévorer, me régaler et attendre impatiemment la suite… j’en suis revenue !

      J'aime

  3. Excellente nouvelle que l’arrivée de cette intégrale, qui permettra de remettre un peu d’ordre sur les étagères !
    Moi qui ait tenté de suivre la série lors de ses premières publications, j’ai du enchaîner trop éditeurs différents pour essayer de ne pas perdre le fil !
    Cela fait des années que je ne me suis pas replongé dans la série, elle a peut-être mal vieilli, mais dans mon souvenir le tout était drôle et touchant, servi par des personnages très attachants et un dessin d’une grande souplesse.
    Ca me donne envie de m’y replonger, tiens !

    J'aime

    1. « Drôle et touchant », je ne l’ai pas bien ressenti. J’ai bien accroché avec le perso de Katchoo et celui de l’inspecteur. Les autres m’ont agacé.
      Comme je te disais quand j’ai répondu à un autre commentaire (je l’ai effacé parce que j’avais vu que tu avais commenté sur « Strangers in paradise » et donc, je n’ai pas fait gaffe… bref, voilà ^^) j’ai eu du mal à digérer cette déferlante d’informations sur le passé des uns et des autres, les vieilles guéguerres qu’on n’arrive pas à stopper, les rebondissements dans les sentiments, Freddie qui met les pieds dans le plat en permanence et qui ne vit que pour ce qu’il a en dessous de la ceinture… C’est drôle parce que j’accroche plutôt bien avec ces histoires d’habitude. Mais trop dense, vraiment et la lisibilité du dessin ne m’a pas aidé (quoi que… tous les personnages se ressemblent un peu trop aussi).

      J'aime

  4. C’est vraiment dommage que tu sois passer à côté de SiP. Je suis comme Champi (coucou Mr Champi, ça faisait longtemps), j’ai un très agréable souvenir de cette lecture pourtant lointaine mais malheureusement, difficile à suivre dans les parutions françaises précédentes. J’apprends la nouvelle de la réédition de cette série avec d’autant plus de bonheur. Strangers in Paradise c’est quand même un incontournable de la BD US des années 90 !
    Je conçois que c’est un peu décalé mais quelle richesse dans cet univers ! C’est une espèce de série B / soap-opéra avec un côté un peu punk. Un anti-« plus belle-la-vie » dont on aime à retrouver les personnages et leurs réactions toujours explosives dans des situations rocambolesques. Alors oui, c’est parfois totalement surréaliste mais je trouve, qu’à l’heure actuelle, avec une surproduction de témoignages, d’autobio et bd doc, ça fait sacrément du bien de (re)voir des oeuvres aussi créatives.

    J'aime

    1. (C’est très sympa de vous avoir tous les deux sur une même discussion… ça faisait un bail ! ^_^ )
      Ce n’est pas si décalé que ça je trouve. Année 90 d’accord mais le dessin est très moderne et les sujets abordés sont toujours d’actualité. On ne sent pas vraiment de décalage en fait.
      Par contre, je l’ai déjà expliqué. Il y a trop de choses, ça foisonne en permanence et puis il y a des choses pas très cohérentes pour moi (certaines personnalités fortes par exemple, comme celle de Darcy, très charismatique et puis le temps d’un battement de cils et elle perd toute contenance, toute consistante aussi).
      Pour les parutions précédentes, j’avais vu ça ! Joli bordel. Trois éditeurs différents et pas un titre d’album identique pour se repérer. C’était peut-être ça le fun autour de l’album. Le jeu de piste lancé par chaque sortie 😛
      Avec Delcourt par contre, fini la galère je pense. Les couvertures des deux prochaines intégrales sont montrées à la fin de ce premier volume. Aucune idée du délai de parution entre chaque intégrale par contre…

      J'aime

      1. Le trop plein c’est un peu le principe du soap-opéra. Et d’ailleurs en 14 ans de publication on peut avoir des incohérences… Après, ça fait longtemps que je ne l’ai pas lu (pas loin de 10 ans je pense) donc j’ai un peu de mal pour analyser en profondeur.
        Ce qui me reste en revanche, c’est un vrai plaisir de lecture… et ça ce n’est pas rien 😉

        J'aime

        1. Ecoute, je verrai. L’idée de reprendre la série au calme pendant une période de vacances peut-être… 🙂

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s