Solanin (Asano)

Solanin, tome 1
Asano © Kana – 2007
Solanin, tome 2
Asano © Kana – 2008

Meiko et Taneda ont 23 ans. Installés à Tokyo, ils vivent ensemble depuis 1 an. Les liens se maintiennent avec les amis de la Fac autour d’une passion qu’ils partagent tous : la musique.

C’est la période des premiers jobs. C’est celle aussi où il faut trouver des repères de vie à deux, se ménager des temps avec les amis… c’est une nouvelle vie à organiser et où l’on observe avec curiosité l’adulte que l’on devient.

J’ai suivi les conseils avisés d’un autre blogueur concernant Solanin.

Pour tout dire, ce Seinen m’a fait un peur pendant la lecture du premier tome.

On plonge dans les tourments et les questions existentielles de jeunes adultes de manière récurrente et c’est lassant.

Il est question de choix : accepter de grandir, d’être en couple. Il est aussi question de l’utilité sociale de chacun, de liberté.

Dans le premier tome, on est confronté à beaucoup de petits bobos de la vie, mais rien de bien grave. La relation amoureuse entre Maiko et Taneda prend beaucoup de place. Meiko et ses questions sont parfois envahissantes, comme si l’auteur avait hésité à faire un shojo (manga pour les jeunes filles… je n’aime pas les shojo ^^). Le couple de personnages principaux est bien entouré par trois de leurs amis qui occupent parfois les planches de l’album le temps d’un chapitre. L’inconvénient : le rythme du récit est assez saccadé, je ne m’y suis pas habituée.

Le rythme et le ton du récit changent à partir des deux derniers chapitre de tome 1. Et le second tome est vraiment très bon. Il donne un sens à la série, il est plus mature et ce, même dans la manière d’écrire. Les petits bobos de la vie deviennent secondaires et les personnages se décident enfin à avancer.

A la fin de la lecture du diptyque, une impression que les personnages ont appris quelque chose, on fait le deuil de leurs vies oisives d’adolescents.

Les dessins sont agréables mais cela ne suffit pas à donner une réelle consistance à cette histoire.

PictoOKUn premier tome assez puérile qui soulèvent quelques appréhensions quant à cette lecture. Un second tome qui conclut une histoire agréable et intéressante. ASANO nous donne une vision assez critique de la jeunesse japonaise. Cet auteur reviendra certainement alimenter les pages de mon petit blog qui a toujours très faim.

L’avis de Paul.

Autre ouvrage de cet auteur sur le blog : Le Quartier de la Lumière.


Je reprends une citation du quatrième plat qui illustre bien ce seinen :

 » une petite mélodie un peu folle qui raconte notre jeunesse, imperceptible et ténébreuse « .


Solanin

Diptyque terminé

Éditeur : Kana

Label : Made In

Dessinateur / Scénariste : Inio ASANO

Dépôt légal : novembre 2007 (tome 1) et janvier 2008 (tome 2)

ISBN : 9782505002147

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Solanin, tomes 1 et 2 – Asano © Kana – 2007 et 2008

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

6 réflexions sur « Solanin (Asano) »

  1. Chouette article ! 😀
    J’ai adoré Bonne nuit Punpun pour ma part, et je suis complètement fan de son Dead Dead deamon’s dedededestruction !! ❤

    J'aime

    1. Je n’ai lu aucun des deux ! J’avais pourtant commencé à découvrir ses albums en lisant « Solanin » et « Le Quartier de la lumière ». Je garde un très bon souvenir de ces lectures ! Je pense qu’il faudrait que je me remette au manga… 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.