Le Goût du chlore (Vivès)

Le Goût du Chlore
Vivès © Casterman – 2008

Pour des problèmes de dos, un homme se rend régulièrement chez le kiné… pour s’entendre dire qu’il devrait aller à la piscine se muscler un peu… conseil qu’il n’était jamais parvenu à suivre jusque-là.

Mais cette fois il se motive et y va une fois, puis deux…Cela devient un rendez-vous hebdomadaire. Et puis il y a cette jeune fille…

Je ne suis pas fan du trait, ce qui m’a posé soucis pour entrer dans l’histoire. Je trouve que tout est un peu figé, les visages sont peu expressifs et les décors trop minimalistes. Passées les premières réticences, on se laisse progressivement envahir par toutes ces teintes de bleus aux vertus apaisantes.

J’ai réellement lu cet ouvrage, un peu particulier, en deux temps :
– dans un premier temps, les teintes bleues de l’album font ressortir une forme de mélancolie. Un début d’ouvrage silencieux et terne, des espaces très grands dans lequel on sent ce jeune homme bien seul… comme « à part ». Un début où on se contente d’observer un peu comme un poisson rouge dans son bocal.
– puis, progressivement, on contemple ce bout d’existence avec plus d’intérêt il me semble. Cela fait aussi écho au positionnement du personnage principal qui est plus impliqué peut-être (?). Je l’explique assez mal, c’est plus de l’ordre d’un ressenti induit par une BD composée majoritairement de cases muettes.

Je trouve que VIVES retranscrit très bien la fluidité des mouvements, on palpe même la différence entre l’aisance que cette jeune fille a de se mouvoir et le côté plus pataud du personnage principal. Entrent progressivement en scène les sons qui résonnent de manière si particulière dans une piscine, le goût du chlore nous parvient enfin aux papilles, la sensation de légèreté d’un corps plongé dans l’eau. Les angles de vue déformés par l’effet de l’eau prennent leur sens. On s’attache au personnage qui nous communique parfaitement le plaisir grandissant qu’il peut prendre à nager. Il prend confiance en lui, se découvre, s’émancipe en quelque sorte. On ne sait rien de ce personnage : ce qu’il aime, ce qu’il fait, comment il s’appelle… mais on l’observe évoluer dans l’eau avec plus ou moins de plaisir, on observe sa métamorphose et la manière dont il va s’affranchir de ce rite de passage qui semble être sa première relation amoureuse.

On s’essouffle avec lui… bref, je suis conquise par cet album.

Sur Sceneario, ils présentent l’album ainsi : « Le Goût du chlore est à l’image de cette piscine municipale où est allé nager le héros, car on peut être frileux à se jeter à l’eau, mais une fois dedans, on n’a plus envie d’en sortir… ». Je les rejoints sur cet avis !!

Sinon, un petit service que je demande à ceux qui liraient ces quelques lignes : que lui a-t-elle dit dans l’eau ?? Je suis très mauvaise en lecture labiale ^^

L’album a obtenu l’Essentiel Révélation à Angoulême en 2009.

Petits liens en vrac : la chronique de Bdgest, la fiche éditeur.

Le Goût du Chlore

Roaarrr ChallengeOne Shot

Éditeur : Casterman

Collection : KSTR

Dessinateur / Scénariste : Bastien VIVES

Dépôt légal : mai 2008

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Goût du Chlore – Vivès © Casterman – 2008

26 commentaires sur « Le Goût du chlore (Vivès) »

  1. Moi je suis passée totalement à côté de cette Bd… La seule chose que j’ai retrouvé c’est l’ambiance de la piscine, qui est bien rendue, mais je p^réfère aller à la piscine!!!

    J'aime

  2. Bon ben la prochaine fois que je le verrai dans un bac de ma bibliothèque je l’emprunterai ! Jusqu’ici j’ai hésité et renoncé à chaque, pour les premières réticences graphiques dont tu parles au début…

    J'aime

  3. Ayé ! Je l’ai lu. Même pas bu la tasse ! Très intéressant je trouve aussi, mais petite frustration car pas compris ce qu’elle a voulu dire la nageuse !

    J'aime

  4. On dirait qu’elle dit « Ti amo », ça colle pas mal au niveau des formes de sa bouche. Mais bon, assez improbable…. Grrr oui le mystère reste entier !

    J'aime

        1. Raph : l’album a été très critiqué. Je suis contente de savoir qu’il a trouvé écho auprès de lecteurs (je n’en doutais pas mais j’ai rarement entendu un son de cloche qui abondait dans le même sens que moi 🙂 )

          J'aime

      1. Nous ne sommes pas nombreux à avoir retenu notre souffle durant la lecture 🙂 « Le goût du chlore » reste une très belle découverte me concernant
        Bienvenue à toi sur ce blog (et désolée pour le manque de réactivité, vacances vacances… 😉 )

        J'aime

  5. Je viens de lire ‘Dans mes yeux’ du meme auteur: une merveille. Ce que tu nous dis sur celui-ci me plait beaucoup. Vives, un dessinateur sensible avec un enorme talent !

    J'aime

    1. oui et tu fais bien de me le rappeler. J’avais lu un avis il y a plusieurs mois sur cet album et je ne l’ai toujours pas lu. Quant au Gout du Chlore, j’ai effectivement trouvé que Vivès parvenait à faire passer beaucoup de choses à son lecteur. J’ai lu aussi beaucoup d’avis négatif sur cet album mais de mon coté, le souvenir qu’il m’en reste est toujours très positif

      J'aime

    1. Certes… je n’avais pas envisagé les choses comme ça ! 🙂
      Mais en furetant sur la toile, je sais que certains sont parvenus à décoder. La question est : ont-ils tous compris la même chose ??? Quoiqu’il en soit, aucun n’accepte de vendre la mèche… ce qui est assez frustrant !

      J'aime

  6. Bonjour je suis sourd muet, et après la lecture du livre, je comprends la scène sous-marine comme suit : la jeune fille se montre et on dirait que de profil elle sourit ou dit le son « è » je l’interprète comme « faire » avec la bulle suivante. Ensuite je comprends « l’amour ». Pour interpréter la totalité, je pense que la jeune femme invite le garçon à faire l’amour avec elle OU chez elle en associant les gestes+mimes de parole.

    J'aime

    1. Bonjour ! Et merci !!
      Tu offres une piste supplémentaire. Il faudrait que je relise cet album qui m’a marquée. J’en garde un très bon souvenir. A l’époque, je l’avais emprunté en bibliothèque mais vu le nombre de fois où j’ai eu envie de le relire, je crois qu’il est temps que je l’achète. Et que je prenne le temps d’observer correctement cette piste finale 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s