Hugo et Cagoule (Dauvillier & Lizano)

Hugo et Cagoule
Dauvillier – Lizano © Éditions La Gouttière – 2012

Hugo passe son temps libre avec Cagoule, son chat. L’enfant et le félin sont si complices dans le jeu qu’il leur suffit de bien peu de choses pour s’évader des heures durant dans le monde imaginaire de l’enfant. Un buisson ou un arbre sont le terrain de jeu idéal pour une partie de cache-cache.

Et si la cachette est trop difficile à trouver, le vent entre dans la partie. D’un petit souffle de poésie, il aide nos deux amis à se laisser des messages codés : « Coucou copain ! Je ne suis pas loin ! A toi de me trouver mais sache qu’en attendant, je t’aime fort ! ».

En janvier dernier arrivait dans les bacs des libraires L’Enfant cachée où une grand-mère raconte ses souvenirs de la déportation à sa petite-fille. Avec beaucoup de douceur, Loïc Dauvillier  mettait donc à la portée des 8-10 ans, un récit sucré-salé traitant de la condition des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale. Accompagné de Marc Lizano au dessin, les deux auteurs livraient-là un album que toute bonne bibliothèque jeunesse se doit de posséder.

Quatre mois plus tard, en mai dernier, le duo d’auteurs frappe de nouveau avec Hugo et Cagoule. Cette fois, l’ouvrage s’adresse aux 3-4 ans et raconte une histoire d’amitié entre un petit garçon et son chat. Cet album muet permet une lecture très interactive pour les petits. Pendant 40 pages, ils vont pouvoir observer, chercher et s’amuser à retrouver Hugo et Cagoule, deviner les intentions des deux protagonistes puis, ravis de comprendre le dénouement d’une scène, vont tourner frénétiquement la page pour découvrir la suite de l’histoire. Le petit lecteur s’identifie vite à Hugo puisque le jeune personnage est occupé par des jeux qui lui sont très familiers : rire, se cacher, bidouiller avec les cailloux, faire des dessins dans la terre…

Une ou deux lectures en compagnie d’un adulte suffisent. Ensuite, les symboles contenus dans les bulles de pensées sont suffisamment significatifs pour que le petit lecteur soit autonome sur son temps de lecture. Les dessins réalisés par Marc Lizano sont expressifs et les couleurs qu’il y appose sont douces. On profite ainsi d’une belle journée de printemps, ni trop chaude ni trop froide. La luminosité du ciel est agréable, la nature est parée d’un vert vif et chatoyant… la preuve qu’avec bien peu d’éléments narratifs et visuels, il est possible de divertir facilement.

Monsieur Lutin est venu aider son petit frère pour compléter ma chronique. Voici donc son avis sur l’ouvrage :

J’adore le petit chat parce qu’il est mignon. Les chats sont des animaux gentils qui obéissent mais ils aiment aller partout !! Ils aiment surtout jouer dans les jardins parce qu’il y a de l’herbe et qu’ils aiment se coucher et se cacher dedans. Elle est trop cool l’histoire. En fait, ça parle d’un petit garçon qui s’entend bien avec son chat. Ils s’aiment parce que ce sont des bons amis. J’ai bien aimé quand Cagoule et Hugo jouent ensemble à trappe-trappe. C’est amusant ça ! Et puis j’ai aimé quand ils font des dessins dans la terre. Et quand le vent arrive, c’est comme de la magie !!

PictoOKHugo devient vite un copain pour le petit lecteur et même si le rythme de l’histoire est un peu lent, il convient à merveille pour ce lectorat. Avec beaucoup de poésie et d’humour, voici une lecture toute douce à lire quel que soit le moment de la journée.

Les chroniques de Noukette, Jérôme, Hervé et les 4 jeudis.

Hugo et Cagoule

Challenge Petit Bac
Catégorie Personnage célèbre

One shot

Éditeur : La Gouttière

Dessinateur : Marc LIZANO

Scénariste : Loïc DAUVILLIER

Dépôt légal : mai 2012

ISBN : 978-2953918243

Bulles bulles bulles…

Les premières planches sur Digibidi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hugo et Cagoule – Dauvillier – Lizano © Editions La Gouttière – 2012

18 commentaires sur « Hugo et Cagoule (Dauvillier & Lizano) »

    1. Chouette nouvelle ça ! ^^ On va les aider à monter un club de « bédéphiles en herbe ». Mon grand a déjà été attrapé par le virus de la BD et mon petit père… on y travaille mais c’est déjà bien parti 😆

      J'aime

  1. Bonjour Mo’ ça faisait un petit moment que je n’avais pas pris le temps de laisser un commentaire…
    Merci en effet cet album BD à l’air vraiment bien, je vais le suggérer pour la Médiathèque. (ainsi que l’enfant cachée et Anuki)
    à bientôt

    J'aime

    1. Tes filles sont un peu plus grandes que mes garçons du coup, vu le rythme d’Hugo et Cagoule, je ne sais pas si elles y trouveront leur compte. Anuki par contre ouiiii ^^ Et L’Enfant cachée devrait plaire à ta Grande 😉 Merci Fildediane d’être passée. Je reviens aussi après quelques semaines d’absence sur la blogo. J’ai du retard à rattraper dans mes lectures de blogs… et donc chez toi 😉 Bonne semaine à toi, au plaisir de te lire 😉

      J'aime

  2. Tu as raison, c’est une lecture pleine de douceur et très facile à s’approprier seul. Mes filles sont un peu trop grandes maintenant mais je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter. Qui sait, si un n°3 pointe un jour son nez, ce ne sera pas perdu…

    J'aime

    1. Si Number 3 vous rejoint, il a déjà une bien belle bibliothèque qui l’attend (petit veinard ou petite veinarde ;)). Pour mon petit dernier, Hugo et Cagoule convient parfaitement. Quant au Grand, passé l’effet découverte, il ne s’attarde pas dessus. C’est amusant de voir comment ses gouts de lecteurs s’affinent. Au niveau BD, il accepte de conserver seulement deux albums/série « sans écritures (pour reprendre son expression) : Anuki et Chateau Chat (qu’il possède depuis qu’il a deux ans). Pour les autres, il ne veut plus y revenir (même la si rigolote Vavache). Il a donc profité de notre déménagement pour faire du tri dans sa bibliothèque… ce qui fait le bonheur de son petit frère qui a vu la sienne s’enrichir d’un coup !! Rien ne se perd ^^

      J'aime

  3. Je l’avais vue chez Jérôme et je ne pense pas que ça inspire énormément le mien, même s’il y a un chat dans l’affaire.
    Comme BD sans écriture, on n’a que Anuki, qui l’a beaucoup perturbé : au début, il voulait rajouter des paroles à la main dedans. Depuis il s’y est fait et il aime bien.
    Je suis bient tentée de découvrir l’auteur en tout cas.

    J'aime

    1. C’est un album tout doux. Peut être un peu trop lent pour des enfants comme ta bestiole ou Monsieur Lutin. Personnellement, la première fois que je l’ai lu, c’était juste après avoir refermé le tome 2 d’Anuki et j’ai eu un peu de mal à faire la transition entre les deux rythmes

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s