Angoulême 2013 : Focus sur certaines expositions vues durant le Festival (1/2)

Angoulême 2013
Angoulême 2013

Cette année encore, les expositions du Festival International de la Bande dessinée montraient à la fois la richesse et l’éclectisme du Neuvième Art.

Une quinzaine d’expositions « officielles » balisaient le parcours du festivalier auxquelles s’ajoutaient d’autres événements similaires à visiter sur le site : « Squarzoni » à la Maison des peuples et de la paix, « Sergio Toppi » à la Cathédrale, « Les Collectifs affichent » (Les mains sales, Scutella, Eidola…) au Conseil Général…

Beaucoup d’événements… et les quatre jours ne sont pas suffisants pour les couvrir en totalité.

Compte tenu de ce manque de temps flagrant, il m’a fallu faire des choix. J’ai privilégié ce que j’avais envie de voir et ce que je souhaitais découvrir. Les trois expo-phare (JC Denis, Uderzo et Mickey & Donald) étant visibles un peu partout sur la toile, je vous laisserais le soin de surfer à votre guise pour les découvrir 😛

La Bande dessinée algérienne

BD algerienne 01
Clic pour agrandir

A l’occasion des 50 ans de la BD algérienne, cette exposition retrace son histoire.

C’est parmi ces dizaines de milliers de lecteurs que sortiront, après l’indépendance du pays en 1962, les premiers dessinateurs de BD algériens

Durant les quatre jours de Festival, l’Atelier Magelis a mis son espace à la disposition des auteurs algériens. Une rétrospective de cinquante ans de publications : dessins de presse, strips, récits complets, nouvelles illustrées…

On pouvait ainsi découvrir toute la richesse de ces publications Outre-Méditerranée dans lesquelles on retrouve tous les styles graphiques qui font la richesse de la BD franco-belge.

Dans cette exposition collective, des réalisations d’Ahmed Hebrih, Gyps, Le Hic, Denis Martinez, Kamel Khelif, Sofiane Belaskri, Bouchra Belhadji, Bouchra Benmeziane, Nawel Louerrad…

Présentation « 50 ans de BD algérienne » sur le site du FIBD.

Au nom de la loi

au nom de la loi 01Exposée au Palais de Justice d’Angoulême, la présentation de cette exposition avait pourtant un slogan accrocheur : « De Daredevil au juge Bao, de la France à l’Amérique ou à la Chine, comment la justice s’incarne-t-elle dans le 9e art ? Une exposition originale explore les représentations de cette institution dans la bande dessinée ».

Disposés dans le hall principal du Palais de Justice, des panneaux organisaient les publications en fonction d’une thématique géographique (production franco-belge, anglo-saxonne, asiatique…). De grandes affiches, dont la qualité de papier était assez sommaire (papier journal), présentaient les œuvres les plus marquantes et les plus significatives de la collection « Justice/Justicier ». La mise en page de chaque affiche était assez sommaire : genèse de l’œuvre (contexte social, politique…) et traitement du sujet par les auteurs.

Concrètement, l’une des moins belles expositions d’Angoulême. Austère, peu attractive et trop didactique… je ne m’y suis pas attardée outre mesure.

Présentation « Au nom de la loi » sur le site FIBD.

Les Arcanes d’Andreas

Click
Click

Direction le Musée d’Angoulême pour pouvoir profiter de cette Exposition consacrée à l’un des grands maîtres du Neuvième Art.

Andreas est l’auteur de nombreux récits :  Capricorne, Rork, Cromwell Stone, Arq

L’occasion parfaite pour se sensibiliser et/ou profiter de nombreuses planches originales dans lesquelles le dessin est foisonnant de détails et où le moindre élément (jusqu’à la plus petite feuille d’un arbre luxuriant) fait l’objet d’une attention particulière.

Impressionnante production et magnifique plongée dans les mondes fantastiques d’Andreas.

Présentation des « Arcanes d’Andreas » sur le site du FIBD.

Comès à « L’ombre du silence »

Click
Click

A l’ombre oui… une superbe exposition pourtant étriquée dans un espace confiné (sous-sol du Théâtre d’Angoulême).

Une cinquantaine d’originaux étaient serrés en rang d’oignons… ils auraient pourtant été mis en valeur dans un lieu plus à même d’accueillir ces planches… Pour cela, le petit Hôtel particulier Saint Simon (qui avait accueilli l’expo consacrée à Fred en 2012) aurait été le lieu idéal.

Malgré tout, l’immersion dans l’univers de Comès était à la portée de chacun et nous a permis de contempler des visuels de Silence, La Belette, Dix de Der, Les Larmes du Tigre… J’espère qu’ultérieurement, le FIBD saura saluer à sa juste valeur les travaux de cet auteur.

comes 08

Présentation de « Comès à l’ombre du silence » sur le site du FIBD.

A suivre…

(suite des Expos dans la Partie 2/2 d’ici quelques jours)

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

11 réflexions sur « Angoulême 2013 : Focus sur certaines expositions vues durant le Festival (1/2) »

  1. Effectivement, j’imagine qu’il est difficile de tout voir en si peu de temps… Je ferai tout pour pouvoir y être l’année prochaine, promis… Et désolée d’avoir omis de répondre à ton mail, je suis un boulet… 😦

    J'aime

    1. Pas grave 😉 La réservation était déjà faite de toute façon… nous n’aurions pas été Sans-Gîte-Fixe 😉
      Ce n’est pas toujours évident de s’organiser à cette période : peu de temps après les fêtes, absolument pas sur les périodes de congés habituels (quand on a des enfants scolarisés, c’est un joyeux bazar à organiser ^^)

      J'aime

  2. Une expo Toppi ?!
    Sinon, je regrette vraiment la Comès. C’est un auteur que je ne connais pas assez et pourtant je suis sure d’adorer ses autres oeuvres… Un petit challenge Comès à envisager ? :mrgreen:

    J'aime

    1. Pour l’expo Toppi, je suis vraiment mécontente parce que je n’ai pas eu le temps de la faire ! 👿
      Elle n’était pas sur le programme « officiel » (va comprendre pourquoi !!). Du coup, elle se rappelait à mon bon souvenir à chaque fois que je passais devant le bâtiment… alors que j’étais dans la navette gratuite mise à la disposition des festivaliers. Je pense leur avoir rabattu les oreilles avec cette expo pour au final ne pas avoir eu le temps de la faire. J’enrage encore
      Quant à Comès… comprends pas que tu n’ai pas encore engouffré toute sa biblio !! Sinon, « La belette » est dans ma PAL depuis environ un an… 🙄 ^^

      J'aime

      1. Je pense sincèrement que c’était une expo off pour Toppi… un peu comme Squarzoni (c’est à dire que des agrandissements et pas d’œuvres originales). Mais je peux me tromper…
        Comès j’ai vraiment trouvé ça dommage qu’elle soit dans un lieu si étriqué. Pas suffisamment de mise en valeur et du coup, vu le monde, je me suis senti « pressé »… pas idéal.

        J'aime

        1. Pour Toppi, je ne sais pas. Si c’est celle qui a tourné l’année dernière… ça aurait du valoir le coup. Ça, c’est la seule déception que je peux avoir du FIBD de cette année : de ne pas être allé voir le contenu de cette expo à la Cathédrale. Bon, avec un peu de chance, il y aura un événement plus important l’année prochaine (Toppi est mort il y a peu… vu la qualité de son travail, je m’attendais à ce qu’ils lui rendent hommage de manière officielle)

          J'aime

      2. Je crois que t’as pas trop de regrets à te faire pour l’expo Toppi. J’ai aperçu 2/3 photos sur le facebook de Mosquito et bon, on est loin de l’expo que j’ai vu à Thiers…. Très loin : pas d’originaux, des petits panneaux accrochés à des grilles…. Bref, pas de quoi fouetter un chat ! Je comprends pourquoi ça n’a pas été super mis en avant. Par contre, si tu espères une expo hommage l’année prochaine, je crois que tu fantasmes ^^ lol

        J'aime

        1. Effectivement !! Je n’avais pas vu les photos qu’ils avaient partagées (j’en reviens). Sans regrets dans ce cas…
          Sinon, un hommage oui, mais je l’attendais cette année à vrai dire 😦

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.