L’Ours Barnabé, tome 17 (Coudray)

Coudray © La Boîte à bulles – 2016
Coudray © La Boîte à bulles – 2016

L’ours Barnabé est né il y a 36 ans. Depuis 2009, il s’est installé à La Boîte à bulles. L’éditeur lui a réservé bon accueil et réédité les premiers volumes sous forme d’intégrales et depuis 2012, on peut compter sur un nouvel album chaque année.

Présenter un album de « L’Ours Barnabé » revient à dire la même chose à chaque fois. Cela peut sembler rébarbatif à première vue, mais chaque album réinvente à sa manière, innove.

Chaque tome est un recueil d’historiettes. La plupart d’entre elles ne comportent qu’une seule page, certaines [rares] peuvent aller jusqu’à deux ou trois. Elles mettent en scène l’ours dans son quotidien. Ce dernier vit à la montagne dans une maison isolée, en harmonie avec la nature. Il est entouré d’amis qui le sollicitent régulièrement pour bénéficier de son aide. Il leur apprend à éviter les chasseurs, il leur peint un tableau, leur apprend à respirer sous l’eau, les aide à déménager, arrose leurs plantes lorsqu’ils sont en vacances… Ils peuvent aussi partir en balade ou visiter un musée, il les réconforte souvent. L’ours a aussi des occupations solitaires ; il peint, bricole, invente ; il enrage quand il découvre des détritus jetés dans la nature, s’occupe de nettoyer… Sa devise pourrait être « chaque problème a sa solution » et il fait preuve d’une lucidité redoutable. Il semble avoir une capacité d’analyse hors du commun et résout en un clin d’œil des situations parfois complexes.

Pacifique, généreux, placide, humaniste, écolo… je pourrais reprendre la litanie des qualificatifs qui servent à le décrire mais j’ai déjà vanté plusieurs fois ses qualités, peut-être est-il temps de se pencher sur ses défauts. Il est têtu et cela se voit notamment dans le rapport qu’il a avec la nature : rien à faire, quand il la voit saccagée, il râle, s’énerve et… nettoie. Il est paresseux, de fait quand un ami le sollicite, on a l’impression qu’il va au plus rapide, énonce la solution la plus simple qui soit ; le problème… c’est qu’elle est pertinente. Il est trop direct, ne mâche pas ses mots, se montre bourru… le problème, c’est que ça le rend touchant. Il est excessif lorsqu’il se lance dans un projet… le problème, c’est qu’il est doué. Il est individualiste… mais uniquement quand il est menacé, cela lui permet de se protéger des agressions injustifiées.

PictoOKNon, je ne vois pas ce que l’on pourrait reprocher à cet ours que son auteur dessine d’un trait habile qu’il habille de couleurs chaudes. Aucune lassitude, on peut piocher au hasard dans un tome de la série sans avoir l’impression de prendre le train en route et d’avoir raté un moment essentiel et nécessaire à la compréhension du personnage. A lire donc 🙂

Mes chroniques sur l’Intégrale 2, l’Intégrale 3, le tome 15 et le tome 16.

L’Ours Barnabé

Tome 17 : Un pour tous, tous pour un

Série en cours

Editeur : La Boîte à bulles

Collection : La Malle aux images

Dessinateur / Scénariste : Philippe COUDRAY

Dépôt légal : juin 2016

48 pages, 12,50 euros, ISBN : 978-2-84953-263-8

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Ours Barnabé, tome 17 – Coudray © La Boîte à bulles – 2016

Publicités

6 commentaires sur « L’Ours Barnabé, tome 17 (Coudray) »

  1. Aucune lassitude, non. Les intégrales sont les seuls livres de son enfance que ma grande pépette (aujourd’hui en 3ème) garde dans sa bibliothèque. La preuve que Barnabé est vraiment un ours à part !

    J'aime

    1. Pareil, Louka revient régulièrement vers Barnabé. Je les ai rangés de façon à ce que les ouvrages soient facilement accessibles mais si je veux que les livres tiennent jusqu’à la fin du lycée, il faut peut-être que j’envisage de les couvrir (il n’est qu’en CM2) :mrgreen: 😛

      J'aime

  2. Ici aussi on aime Barnabé, découvert grâce à Jérôme et toi hein ! Ma poulette est archi fan, un truc de fou ! On les prend à la médiathèque mais elle les veut TOUS pour Noel qu’elle a dit 😉 évidemment on résistera pas héhé !
    bisous copine ❤

    J'aime

    1. Elle a bon gout ta poulette (sa mère tout craché en fait !).
      De mon côté, c’est Jérôme qui m’avait suggéré d’aller faire un tour du côté de cette série. Du coup, j’ai fait ! C’était il y a 6 ans et on ne s’en lasse point du tout 😉
      Belle journée copine ❤ 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s