La petite Souriante (Zidrou & Springer)

Zidrou – Springer © Dupuis – 2018

« Protch » fait le bruit de la massue lorsqu’elle casse un os.

« Protch » … il met tout son cœur, toute sa force et toute sa haine dans les coups de masse qu’il donne sur le crâne de sa femme.

Josep Pla, dit « Pep » , met ainsi un terme à treize années d’un mariage raté. Un venin s’est répandu peu à peu dans leur couple.

« Protch » … un dernier coup de masse pour la faire taire à tout jamais. Et déjà il pense à l’apaisement de ne plus avoir à vivre avec elle. « Protch » … il frappe. S’acharne.

« Protch » … le crane devient bouillie… « Flotch ! » « Flotch ! » « Flotch ! » Pendant qu’il met tout son cœur à l’ouvrage, une chanson que lui chantait sa grand-mère lui revient à l’esprit : « Elle était souriante »

Puis il jette le corps dans un puits et rentre.

Sitôt chez lui, Pep est accueilli par… son épouse.

Prenons déjà un instant pour parler de l’objet, d’un format plutôt intimiste (19.5 * 25.8 cm) que l’on tient bien en main et que l’on manipule sans difficulté. En caressant la couverture, on découvre qu’elle est rugueuse. Et pendant qu’on savoure ce petit détail éditorial, on observe l’autruche qui est venue se camper juste devant nous… et rapidement, on se met à loucher sur ce qu’elle tient dans son bec. Impossible de retenir une moue de dégoût à la vue de ce nerf optique sanguinolent. On ne tarde pas trop à ouvrir l’album pour savoir de quoi il en retourne…

… et on confie donc notre sort à Zidrou, scénariste de talent qui tour à tour a su m’enchanter (Lydie, Les beaux étés…) et me décevoir (La peau de l’ours, La Mondaine…). Ça passe ou ça casse, il n’y a pas de demi-mesure. Auteur de scénarii en tous genres, Zidrou est un auteur plein d’humour et capable de livrer des personnages profondément humains qui m’ont émue ou, à l’inverse, de parfaits clichés que je n’ai pas trouvés crédibles. Quoi qu’il en soit, il m’impressionne par sa capacité à écrire de façon aussi prolifique. Une demi-douzaine d’albums par an tout de même !

Quant à Benoît Springer, je l’ai découvert avec Les funérailles de Luce. L’album m’avait chamboulée. La dernière fois que je l’ai lu, c’était justement sur un album qu’il avait réalisé avec son acolyte Zidrou (Le beau voyage)… et l’album ne fut pas à la hauteur de mes attentes. Autant dire que La petite Souriante n’arrivait pas en terrain conquis.

Pourtant, j’ai été d’emblée charmée par l’ambiance graphique installée par Benoît Springer. Ce dernier joue sur les contrastes entre des couleurs chaudes et des couleurs froides et parvient à nous faire sentir à l’étroit sitôt qu’on pénètre dans un bâtiment. Cette impression s’accentue lorsque l’épouse assassinée entre dans notre champ de vision. L’atmosphère se charge alors d’électricité au point que l’on ne sait plus qui est la proie et qui est le prédateur. Je n’ai pu m’empêcher de me demander si elle était au courant qu’elle avait été sauvagement abattue et quelles pouvaient être ses intentions.

Le scénario fait le reste et rend cet huis-clos absolument malsain. Il y a une haine sourde qui se répand son poison à mesure qu’on cerne les personnages. Dès la première planche, on est pris dans le feu de l’action. Il n’y aura aucun suspense sur la nature de l’affection que cet homme ressent pour sa femme. Il s’acharne, évacue toute son amertume sans aucune retenue. Les pages se tournent et on découvre à chaque nouvelle étape une nouvelle variante de la haine, de cette violence pernicieuse qui guide les personnages dans cette tragédie familiale. Par moment, j’ai regretté que le récit nous blackboule autant, précipite les choses et présente une succession si rapide de différents événements.

Un étrange thriller psychologique où tout se précipite. Un album qui glace, qui dérange et qui se lit si vite qu’on se demande si on ne l’a pas rêvé.

Un concours est ouvert jusqu’au 28 février sur le site de l’éditeur pour tenter de gagner l’album.

Noukette et moi partageons notre lecture commune avec les bulleurs de la « BD de la semaine » que l’on retrouve aujourd’hui chez Stephie.

La petite Souriante

One shot
Editeur : Dupuis
Dessinateur : Benoît SPRINGER
Scénariste : ZIDROU
Dépôt légal : février 2018
72 pages, 14.50 euros, ISBN : 978-2-8001-6859-3

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La petite Souriante – Zidrou – Springer © Dupuis – 2018

62 commentaires sur « La petite Souriante (Zidrou & Springer) »

    1. Oui, mais pour le « très » je sais pas 😛
      (je suis toujours en train de comprendre pourquoi beaucoup de lecteurs mettent Zidrou sur un piédestal. C’est bien d’accord, sympa oui… mais où sont donc tous les coups de cœur que vous avez tous pour ses albums !?? quelle frustration pour moi ! 😛 )

      J'aime

  1. Oh Zidrou mon amour ! Bon je note hein (parce qu’à ne pas en douter, je vais sacrément aimé !)
    Des bises sous la pluie ma copine ❤

    J'aime

    1. Ah ben voilà, c’est ce que je disais à Nahe. Pourquoi donc vous l’encenser toujours et encore ce Monsieur Zidrou ????
      Je n’ai eu qu’une seule fois un coup de coeur pour un de ses titres… et je commence à me dire que ça n’arrivera plus jamais jamais 😦

      J'aime

  2. Flotch ! Flotch ! Flotch !…. Punaise, j’ai encore ce son qui résonne dans mon crâne… Ils sont quand même carrément frapadingues Zidrou et Springer dans cet album, limite flippant je dois dire ! ^^

    J'aime

    1. Et bien disons que les premières pages mettent dans l’ambiance et qu’ensuite, une fois qu’on a compris qu’on préférait observer tout ça plutôt que de se la faire empathiques… et bien ça va beaucoup mieux :mrgreen:

      J'aime

  3. S’il y a une chose que je sais suite à vos deux articles, c’est que je ne vais pas me précipiter vers cet album! Le gore &co, je n’aime pas le voir, justr le lire à la rigueur…

    J'aime

    1. Il faut que tu trouves quelqu’un qui te fasse la lecture à voix haute de cette « Petite souriante » ! Comme cela, tu aurais tous les avantages sans les inconforts 😉 😛

      J'aime

    1. J’ai trouvé plan plan ce « Beau voyage » … et le duo Zidrou/Springer a fait un sacré grand écart !!! Car entre la routine du « Grand voyage » et le grand chambardement de « La Petite Souriante » , si on ne le sait pas en amont c’est impossible de deviner que ce sont les mêmes artistes aux commandes 😀
      Je crois que tu aimeras bien celui-là (plus que le beau voyage d’ailleurs 😛 )

      J'aime

  4. Comme Laeti, je n’ai toujours rien lu de Zidrou alors si j’ai l’occasion de jeter un œil sur cette BD, je le ferai. 😉

    J'aime

  5. Bon, en lisant l’avis de Noukette j’avais peur que ce soit trop dégueu, mais à voir les planches ça passe. Les ambiances malsaines j’aime bien autrement donc je prends note 🙂 Et encore joyeux anniv’ Mo’ 😉 :*

    J'aime

    1. Merci Natiora ! (pour l’anniv :P)
      Pour le côté gore, il y a quand même quelques planches qui saisissent 😉 Un petit coup d’œil en feuilletant et tu auras un aperçu rapide 😉

      J'aime

  6. Je ne suis pas certaine que je sois fan des illustrations… j’ai peur du dégueu. Mais bon, bd d’ambiance, thriller psychologique… je mets peut-être!

    J'aime

    1. On va dire que c’est un album qui défoule bien 😛
      Il m’a manqué deux ou trois choses dans le scénario. Je crois que j’en parle dans mon article, du « liant » qui manque. En bref, quelques pages en plus pour peaufiner la psychologie des personnages ne m’auraient pas déplu 😉

      J'aime

    1. Mouarf
      Moi par contre, c’est rare quand je lis un Zidrou alors que l’encre est à peine sèche sur les albums ! Malheureusement, ce n’est toujours pas avec ce titre que je vais changer mes habitudes le concernant… J’ai « Folies bergères » et « Bouffon » qui m’attendent mais voilà… je ne me sens pas très pressée de les lire.

      J'aime

  7. J’ai immédiatement été attirée par la couv et ton billet fait le reste. En plus de ça, je suis allée en librairie bd jeudi pour le boulot et le caractère énigmatique dont il m’a aussi fait part me tente carrément. Bref, nous l’avons pris pour la médiathèque donc mon appétit sera vite rassasié 🙂

    J'aime

    1. J’espère que cette lecture te donnera l’envie de prendre ton clavier pour partager tes impressions 😉 Très curieuse de connaître ton avis en tout cas !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.